MAROC
13/10/2019 14h:53 CET

"Achoura" de Talal Selhami remporte le prix spécial du jury du Festival du film fantastique de Sitges

Un prestigieux festival qui récompense les meilleurs films fantastiques et d'horreur au monde.

Achoura
Achoura, Talal Selhami

CINEMA - Le film marocain “Achoura” de Talal Selhami a été récompensé, samedi soir, par le prix spécial du jury au Festival du film fantastique de Sitges, en Espagne qui se tient du 3 au 13 octobre. 

La qualité artistique et la réalisation du film, fruit d’une production franco-marocaine, a séduit le jury du festival qui a attribué sa mention spéciale à “Achoura”. 

L’histoire du film débute avec quatre enfants qui s’amusent à se faire peur dans la campagne marocaine. Pour jouer, ils se rendent dans une maison habitée par des légendes urbaines où l’un d’eux disparaît mystérieusement. Près de 25 ans plus tard, on retrouve les trois enfants devenus adultes. Tous ont refoulé le souvenir de ce jour où leur ami avait disparu, jusqu’à ce que ce dernier réapparaisse et que sa réapparition coïncide avec l’enlèvement de plusieurs enfants.

Sorti officiellement en décembre 2018, le film est attendu très prochainement dans les salles de cinéma au Maroc.

Cette distinction au Festival de Sitges, l’un des principaux du genre dans le monde et qui se tient chaque année dans cette localité de la Costa de Barcelona, s’ajoute au Grand Prix du Festival Hard:Line, organisé dans la ville allemande de Regensburg début octobre.

Le cinéaste Talal Selhami a réalisé plusieurs courts-métrages, à savoir, “Patient X” (2003), “La Victime du passé” (2004), ”Étrange?” (2004), “Conséquence d’un casse (sans grandes incidences)” (2005), “Sinistra” (2006) et “Partir en fumée” (2007). En 2012, il s’essaie au documentaire avec “Mekkeh: The Futur in 3D”.

C’est en 2010 qu’il réalise son premier long-métrage, “Mirages”, suivi de “The Théâtre Bizarre 2: Grand Guignol”, “The Oasis” en 2012 et “Conflict of Interest” en 2013.