MAGHREB
15/04/2014 10h:10 CET

Corée du Sud: Un père drogué aux jeux vidéo laisse son fils mourir de faim

Getty Images
Corée du Sud: Un père drogué aux jeux vidéo laisse son fils mourir de faim

"Jouer tue" voici une phrase qu'on pourrait lire un jour sur les consoles de jeux vidéos à l'instar des avertissements similaires sur les paquets de cigarettes.

En effet, la police sud-coréenne a arrêté un homme, soupçonné d'avoir laissé son enfant mourir de faim tandis qu'il passait ses journées sur des jeux vidéo, rapporte le site de la radio française RTL.

Le joueur de 22 ans, a été arrêté après la découverte du corps décomposé de son fils de deux ans dans un sac poubelle, près de Daegu (sud-est).

Fin février, son épouse avait trouvé un travail dans une usine, loin du logement conjugal, et elle avait laissé son mari, sans emploi, s'occuper de l'enfant.

Mais l'homme, qui avait déjà un casier judiciaire, passait ses journées dans des cafés internet et ne rentrait que tous les deux à trois jours pour nourrir le garçonnet.

Le 7 mars, le père a trouvé l'enfant mort dans l'appartement, a ajouté la police. Il a laissé le corps pendant plus d'un mois, avant de le placer dans un sac à poubelle et de le jeter dans un jardin à quelques centaines de mètres.

LIRE AUSSI:

Cette affaire n'est pas une première en Corée du Sud et devrait alimenter le débat sur l'addiction présumée aux jeux vidéo, rappelle 20minutes.

En 2009, le pays avait été choqué par une affaire semblable: Un jeune couple avait laissé son bébé de trois mois mourir de faim, alors qu'ils passaient des heures à jouer sur internet, notamment un jeu qui consistait à élever un enfant virtuel.

La Corée du Sud est le pays où l'addiction aux jeux vidéos est la plus grande. En 2002, un jeune homme est décédé après avoir joué 86 heures d'affilée.

Le site 20minutes indique également que le parlement Coréen envisagerait le passage d'une loi classant cette activité dans la catégorie des activités pouvant devenir addictives, comme les drogues, l'alcool et les paris.

L'addiction est définie par plusieurs symptômes, dont une anxiété aigüe en cas d'absence d'accès à internet, et une utilisation qui rend difficile de mener une routine quotidienne normale.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.