MAROC
15/04/2015 07h:37 CET

L'accident de Tan-Tan comporte une zone d'ombre, selon Najib Boulif, ministre délégué auprès du ministre du transport

MAP
L'accident de Tan-Tan comporte une zone d'ombre

ENQUÊTE. Après s’être vu reprocher son silence, Najib Boulif, le ministre délégué auprès du ministre du transport, a livré, mardi 14 avril, des détails sur l'accident de Tan-Tan.

Intervenant à la Chambre des représentants pour répondre aux questions orales des députés, le ministre a estimé que ce qui s'est passé "est bien plus qu'un accident de la route", et que "la vérité sera révélée par l’enquête, car il est impossible qu'un aussi grand nombre de personnes meure, s'il 'agissait d'un accident normal".

"La vitesse n'est pas le facteur clé"

Boulif a révélé que "le rapport de l’enquête technique a été rendu", a partir duquel, il déduit que "la vitesse n'est pas le facteur clé pour comprendre ce qui s'est passé. Quelque chose d'autre est entré en jeu, et c'est l’enquête scientifique qui est actuellement menée qui éclaircira cette zone d'ombre".

Le ministre de l'équipement et du transport Aziz Rabbah a, lui, expliqué aux parlementaires que "la route N°1, dans laquelle l'accident a eu lieu, est en bon état. En cinq ans, c'est la première fois qu'un accident mortel s'y déroule".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.