MAROC
03/07/2018 16h:21 CET | Actualisé 03/07/2018 16h:25 CET

Accident mortel à Marrakech: Amine Harit poursuivi pour homicide involontaire

La responsabilité de la victime et du footballeur serait partagée.

Jamie Squire - FIFA via Getty Images

DRAME - L’accident mortel survenu en fin de semaine dernière à Marrakech, et dans lequel est impliqué le joueur marocain Amine Harit, sera suivi la semaine prochaine d’un jugement du footballeur pour “homicide involontaire”, selon des sources proches de l’enquête, citées par l’agence de presse espagnole EFE

Selon ces sources, Amine Harit a comparu aujourd’hui devant le procureur du roi à Marrakech, qui retient donc contre lui la charge d’“homicide involontaire” dans l’accident qui a eu lieu vendredi dernier et qui a coûté la vie à un jeune homme de 28 ans, percuté ce soir-là par la voiture que conduisait le milieu offensif de l’équipe nationale marocaine.

Le jeune footballeur comparaîtra pour une première audience le 11 juillet prochain, poursuit l’agence de presse, qui précise ignorer s’il sera d’ici là privé de son passeport ou si des mesures particulières seront déployées pour éviter tout risque de fuite. 

Amine Harit est actuellement en état de liberté provisoire, après s’être amendé d’une caution de 10.000 DH, rapportent pour leur part nos confrères du site Hespress. Le site arabophone indique par ailleurs que le dossier judiciaire fait état d’une responsabilité partagée de la victime et du conducteur. Amine Harit conduisait ainsi trop vite au regard du lieu et de l’heure, son état ayant toutefois été qualifié de normal, tandis que la victime serait également responsable dans la mesure où elle n’a pas traversé au niveau d’un passage réservé aux piétons. 

Le jeune prodige du club allemand Schalke 04, dans lequel il évolue à l’étranger, mènerait des négociations avec la famille de la victime pour proposer une compensation financière et un arrangement à l’amiable, selon l’AFP. Le club allemand “s’est associé à lui pour présenter ses condoléances à la famille de la victime”, soulignant dans un communiqué qu’Amine Harit “n’avait pas réussi à éviter cet accident tragique”.