ALGÉRIE
08/03/2015 07h:07 CET | Actualisé 08/03/2015 13h:02 CET

La création de l'Académie des sciences et de la technologie agréée par le gouvernement

DR

Le gouvernement algérien a donné son feu vert pour la création de l'Académie des sciences et de la technologie, a déclaré samedi Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, relayé par l'APS.

Cette académie, "espace autonome et haute compétence en tant qu'autorité scientifique suprême du pays", contribuera au développement des sciences et de leurs applications. Cet établissement conseillera les autorités publique dans le domaine des sciences, et servira par la même occasion de pont avec les autres académies du monde", a déclaré M. Mebarki, à l'occasion de l'ouverture des travaux de la Conférence nationale des universités.

Cette académie des sciences et de la technologie sera composée de 200 membres. Le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé qu'un noyau fondateur d'une cinquantaine d'académiciens sera constitué, en attendant la promulgation du décret présidentiel lié à cette institution.

La démarche de création de cette académie ainsi que son statut "ont déjà été proposés au gouvernement par le comité de suivi, a indiqué la même source, assurant "que tout sera fait avec un maximum de rigueur et de transparence, dès que le statut sera fixé par un décret présidentiel".

Quant aux critères d'accès à cette académie,M. Mebarki a indiqué que des membres des académies les plus reconnues, à l'image de la Suède, la France et les Etats-Unis, les fixeront. Ces critères, a-t-il fait remarquer, concernent les domaines des mathématiques, de la physique, de la chimie, de l'informatique, des sciences de l'ingénieur, des sciences médicales, des sciences de la nature et de la vie et des sciences de la terre et de l'univers, a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.