ALGÉRIE
12/10/2019 13h:09 CET | Actualisé 12/10/2019 13h:11 CET

Abdelouhab Fersaoui, président de RAJ, transféré à la prison d'El Harrach

Facebook/Abdelouhab Fersaoui
Fersaoui

Le président de Rassemblement Action Jeunesse (RAJ), Abdelouhab Fersaoui, est à la prison El-Harrach. “Je suis partie rendre visite à ses amis pour leur annoncer qu’il a été interpellé et qu’il risquait de les rejoindre, ils m’ont annoncé qui l’ont vu, vendredi, à la prison”, a déclaré Me. Aouicha Bekhti au HuffPost Algérie.

Fersaoui Abdelouhab, a été arrêté jeudi 10 octobre 2019 devant le tribunal de Sidi M’hamed alors qu’il participait à un sit-in de soutien aux détenus.

La même avocate ignore comment le président de RAJ s’est retrouvé, un weekend, sans que ses proches ni sa défense ne soient informés, à la prison El Harrach.

“Nous n’avons toujours pas accès à son dossier ni le droit de communiquer. Je doute qu’il ait été transféré à la prison jeudi. Nous ignorons qui, du Procureur ou du juge d’instruction, l’a placé sous mandat de dépôt ou en détention provisoire. Nous ignorons aussi de quoi M. Fersaoui est accusé”, a-t-elle fait savoir. 

“Je suis allée voir ses camarades pour leur annoncer son interpellation. Ils m’ont dit l’avoir vu, vendredi, à l’intérieur de la prison ave une couverture. Ils n’ont pas eu le temps de discuter avec lui. Abdelouahab a salué le premier mais a été vite séparé du second détenu qui lui a adressé la parole”, a rajouté Me. Aouicha Bekhti, qui a dénoncé une “justice expéditive”.

Said Salhi, vice-président de la LADDH, qui a souligné une “atteinte au droit de la défense” et une “détention arbitraires contraires au droit et aux procédures”.