TUNISIE
10/09/2019 18h:30 CET

Abdelkrim Zbidi réagit à l'agression de Houssem Hamad: "Cela m'a beaucoup gêné"

"Même pour un citoyen lambda, je n’accepterai pas que ça se passe de cette façon” a-t-il commenté.

Le candidat à l’élection présidentielle Abdelkrim Zbidi a affirmé, mardi, être “gêné” par l’agression du journaliste de la chaine Attessia TV Houssem Hamad lors de son meeting tenu à Monastir, samedi.

“Il y avait près de 20.000 personnes lors du meeting de Monastir (...) La gestion de la foule a été très difficile. Il y a eu des bousculades” a-t-il expliqué affirmant ne pas connaitre le journaliste.

“Concernant M. Hamad, je ne le connais pas, même si je le voyais dans la rue, je ne le reconnaitrai pas. Pour moi, même pour un citoyen lambda, je n’accepterai pas que ça se passe de cette façon” dit-il ajoutant être contre tout type de violence.

“Quand j’ai eu l’information, je l’ai appelé 3 fois et il n’a pas répondu à mes appels (...) Il a dit qu’après que j’ai appris que la scène était filmée, j’ai essayé de l’appeler. Pas du tout! Je l’ai appelé pour demander de ses nouvelles” affirme Abdelkrim Zbidi.

Interrogé sur des excuses éventuelles que le candidat aller présenter au journaliste, celui-ci refuse: “Non, je ne m’excuserai pas. Je n’ai pas à m’excuser” affirme le candidat à la présidentielle appelant le journaliste à porter plainte contre ses agresseurs sur la base de la vidéo, “auquel cas je porterai plainte à sa place”.

Le journaliste de la chaine Attessia Tv, Houssem Hamad a été agressé, samedi, à Monastir, par la sécurité du candidat à l’élection présidentielle Abdelkrim Zbidi.

Dans une vidéo de l’agression diffusée sur la chaine Attessia, l’on voit une bousculade avoir lieu au moment de l’arrivée du candidat dans les backstage avant la montée sur scène. Présent à ce moment là, le journaliste d’Attessia est pris pour cible par les services de sécurité qui l’insultent et le frappent, à quelques centimètres du candidat.

“Apparement ça ne leur a pas plu que je prenne certaines images” commente le journaliste à l’émission Rendez-vous 9 , dénonçant les agressions dont sont victimes les journalistes pendant cette campagne électorale.

Dans un communiqué publié sur la page Facebook du candidat Abdelkrim Zbidi, son équipe de campagne avait affirmé que ce qui s’est passé est le résultat d’une “bousculade (...) dû au grand nombre de personnes personnes présentes lors de l’évènement”.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.