ALGÉRIE
16/05/2015 13h:12 CET | Actualisé 16/05/2015 13h:15 CET

Gestion des plages: le wali d'Alger poursuit des jeunes en justice pour "destruction de biens publics"

DR

Vivement hué par des jeunes, en colère contre l'interdiction de la concession des plages, le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, n'y est pas allé de main molle. En réponse à leur comportement, il les a poursuivis en justice pour "destruction des biens publics", a rapporté ce samedi 16 mai le quotidien El Watan.

Lors de sa visite dans l'ouest du littoral algérois cela fait plus d'une semaine, Abdelkader Zoukh, wali d'Alger, a été interpellé par des jeunes qui ont dénoncé la "hogra" qu'ils subissent, empêchés de squatter les plages, la gestion de celles-ci ayant en effet été attribuée aux EPIC. Le responsable de la wilaya a rapidement ordonné à un officier de gendarmerie de déposer une plainte "en bonne et due forme" contre eux, pour "destruction de biens publics".

"Présentez-les devant le procureur de la République de Chéraga pour destruction", a-t-il déclaré. Le tribunal de cette commune a d'ailleurs examiné cette affaire, selon la même source.

La wilaya d'Alger confirme sa ferme intention de reprendre les plages algéroises des mains des jeunes squatteurs. Ces derniers ont longtemps dicté leurs lois, imposant aux vacanciers et aux familles les frais de parasols, l'accès aux plages algéroises et l'utilisation des différentes installations telles les toilettes, douches, vestiaire.

LIRE AUSSI: Saison estivale 2015: les parasols sur les plages d'Alger seront gratuits, promet Zoukh

Les grandes plages algéroises seront ainsi exploitées par la wilaya à travers l'Office des parcs des sports et des loisirs d'Alger (Opla), chargé de la gestion de 11 plages,et la régie foncière de la ville d'Alger (RFVA), qui s'occupera de 5 autres. Les parkings seront à la charge de l'Etablissement de gestion de la circulation et du transport urbain (EGCTU), avait précisé le wali d'Alger.

Par ailleurs, la Gendarmerie nationale assurera la sécurité dans 41 des 70 plages ouvertes à la baignade tandis que 29 autres plages par la sûreté de la wilaya.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.