MAROC
08/06/2019 12h:27 CET

À Tétouan, un prêtre espagnol meurt écrasé sous une porte d'une église

Elle était en réparation.

RADIO TETOUAN
L'église Notre-Dame des Victoires de Tétouan.

SOCIÉTÉ - Un drame s’est produit jeudi 6 juin à Tétouan. Antonio Alcade, un prêtre franciscain espagnol, est mort écrasé sous une porte en métal du couvent d’une église de la ville qui lui est tombée dessus alors qu’elle était en réparation.

Selon le quotidien espagnol Ultima Hora, le prêtre, âgé de 78 ans et qui résidait depuis 25 ans au Maroc, était accompagné d’une autre personne avec qui il essayait de fermer la porte coulissante lorsque celle-ci est tombée sur le religieux. Emmené à l’hôpital, il a succombé à ses blessures.

Selon El Faro de Ceuta, la personne qui l’accompagnait était le responsable de la société chargée de restaurer la porte.

Comme tous les franciscains et les religieux des autres congrégations présentes dans le nord du Maroc, Antonio Alcade était très engagé auprès des migrants en provenance d’Afrique subsaharienne installés au Maroc, nombreux dans cette région en raison de sa proximité avec l’enclave espagnole de Ceuta et le détroit de Gibraltar, rapporte Ultima Hora.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame. Une délégation représentant le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima s’est rendue samedi sur place pour présenter ses condoléances auprès des responsables de l’Eglise catholique de Tétouan. Le prêtre doit être enterré ce samedi.