MAROC
11/05/2018 17h:48 CET

A Rabat, une marche pour la Palestine organisée dimanche

La marche se veut être une commémoration de la Nakba (catastrophe) palestinienne.

FADEL SENNA via Getty Images

MARCHE - A la veille de l’inauguration par les Etats-Unis de son ambassade à Jérusalem, lundi 14 mai, conformément à la décision du président Donald Trump de la transférer de Tel Aviv, une marche sera organisée à Rabat.

Initiée par l’Association marocaine de soutien à la lutte du peuple palestinien (AMSLP) et le Groupe d’action national pour le soutien à la Palestine, la marche se veut être une commémoration de la Nakba (catastrophe) palestinienne qui célèbre, cette année, son 70e anniversaire.

Le 15 mai de chaque année, depuis 1948, la Nakba est commémorée par l’Autorité palestinienne comme étant un deuil national où des centaines de milliers de Palestiniens ont été chassés de leurs terres au lendemain de la proclamation par Israël de son indépendance.

“Ce sont ces deux arguments fondamentaux qui légitiment cette marche dont le point de ralliement sera Bab El Had”, déclare au HuffPost Maroc le coordinateur du Groupe d’action national pour le soutien de la Palestine, Abdelkader Alami. A 10h commencera donc le rassemblement auquel sont attendus les représentants des différents partis politiques et des centrales syndicales. Les leaders se retrouveront à la place de la poste avant de se déplacer vers Bab El Had. 

FADEL SENNA via Getty Images

“Pour cette marche, le coup d’envoi sera donné par la lecture d’un mot que les deux organisateurs ont préparé en coordination avec les organisations participantes. Ce sera l’occasion, pour nous, de souligner la symbolique de cette marche”, indique Abdelkader Alami. Ensuite, la marche envahira le périmètre entre la place de la poste et Bab El Had pour finir à Bab Rouah. “Ce n’est pas la longueur du trajet qui importe, mais sa symbolique et les messages que vont scander les participants”, tient à préciser ce responsable. 

A l’instar d’autres marches pour la Palestine, celle du dimanche 13 mai pourrait réunir des centaines de milliers de participants, à en croire Abdelkader Alami qui précise d’ailleurs que le choix du dimanche est justement dicté par la volonté de permettre à un maximum de Marocains d’y être. 

Contre la décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, une marche initiée par les mêmes organisateurs avait été organisée le 10 décembre 2017.

LIRE AUSSI: