MAROC
09/10/2018 17h:48 CET

A Rabat, un jeune homme en vélo livre à domicile des romans pour une somme symbolique

Pour (re)donner goût à la lecture.

CULTURE - Affublé d’un casque, armé d’un vélo et d’un sac chargé de livres, Ali Benabderrazik déambule dans les rues de Rabat pour louer des romans à des sommes symboliques aux Rbatis. Avec le site Rentbooks Maroc qu’il a créé, il met à disposition des ouvrages de sa bibliothèque personnelle afin de (re)donner goût à la lecture étrangère et marocaine.

600 livres. Des romans, des essais, des beaux-livres, du classique au livre contemporain, la bibliothèque d’Ali regorge de bouquins en tous genres qu’il prend plaisir à partager avec son entourage. “A force d’acheter des livres, l’envie de les partager m’est venue. J’en ai reçu pas mal que des gens me donnaient gratuitement, donc j’ai eu l’idée de constituer une véritable bibliothèque personnelle mais également destinée à la location” explique au HuffPost Maroc le jeune homme de 26 ans. 

Il partage sur sa page Facebook les nouveautés et livres disponibles à la location mais aussi à la vente. Pour Ali, il est important de promouvoir le patrimoine littéraire du royaume d’expression française (mais aussi arabe) et faire (re)découvrir les grands noms du roman marocain tels que Fatéma Mernissi, Mahi Binebine, Fouad Laroui, Driss Jaydane et Leila Slimani, entre autres.

“Il est possible d’en acheter également, je m’occupe de les trouver pour les gens lorsque je ne les ai pas dans ma collection et m’occupe de la livraison que je monnaye à une somme symbolique. Concernant la location, les prix sont variables mais très accessibles” poursuit-il, conscient qu’au Maroc, il reste parfois compliqué de se procurer quelques livres, notamment la littérature étrangère.

Un simple message via Messenger ou WhatsApp avec le livre souhaité et le jeune homme se déplace chez vous, sur votre lieu de travail, pour vous l’apporter. “Lorsque je me déplace à l’occasion à Casablanca ou Marrakech les week-ends, je fais également quelques livraisons mais seulement pour les achats” indique Ali.

Passionné de littérature, il dévore depuis son plus jeune âge des romans et aimerait partager cet amour pour le livre à un plus large public marocain. Ainsi, ce jeune diplômé de l’Ecole de commerce de Grenoble, rentré au Maroc pour travailler en tant qu’auditeur financier, réfléchit à développer davantage Rentbooks Maroc pour en faire une véritable structure de location, mieux encadrée, espère-t-il.

Lorsqu’il ne pédale pas dans les rues de Rabat, il organise à son domicile des ateliers pour enfants et des cafés littéraires pour adultes appelés “T’es soli-ttéraire”, un jeu de mots mêlant solidaire et littéraire. Car le mot d’ordre de cette action, rappelle-t-il, est la solidarité.

Une fois par semaine, il invite un auteur marocain à discuter de l’ensemble de ses oeuvres ou à faire la lecture d’une en particulier à une douzaine de participants en moyenne. “Pour l’heure, j’ai reçu Mohammed El Azizi, Abdellah Baida, Youssef Amine Elalamy et Jean Zaganiaris pour des moments de partage et d’échanges. Des prochaines rencontres sont à venir”, annonce Ali. L’entrée est libre mais chacun peut donner une participation dont les bénéfices sont reversés en partie à l’association SOS Village d’enfants.