MAROC
14/07/2018 10h:02 CET

À Rabat, la 9ème étape de la prestigieuse Ligue de Diamant a tenu toutes ses promesses

Champions olympiques, champions du monde et détenteurs de records mondiaux ont brillé au meeting IM6.

FADEL SENNA via Getty Images

SPORT - 190 athlètes représentant une soixantaine de pays, dont 23 talents marocains, des champions olympiques, des champions du monde et des détenteurs de records mondiaux... Telle était l’affiche attendue de la 11ème édition du meeting international Mohammed VI d’Athlétisme (IM6), qui s’est déroulée ce vendredi soir à Rabat, au complexe sportif Prince Moulay Abdellah. Hormis quelques surprises de taille, la 9ème étape de la prestigieuse Ligue de Diamant a tenu toutes ses promesses.

Au 1500 mètres, le public a applaudi la performance de Brahim Kaazouzi, qui s’est imposé 3min33sec22/100è, devançant le Norvégien Filip Ingebrigtsen (3:33.40) et le Djiboutien Ayanleh Souleiman (3:33.42). Une nouvelle réussite pour le Marocain qui s’était récemment distingué aux Jeux méditerranéens Tarragone en remportant une médaille d’or. 

Autre médaillé d’or marocain à Tarragone, Soufiane El Bakkali a fini 3ème dans l’épreuve du 3000m steeples, en 08min09sec19/100è. Une course remportée par le Kényan Kigen Benjamin (08:06.19), qui a également devancé l’Éthiopien Byo Chala (08:07.27). La grande déception de cette course était signée Conseslus Kipruto. Champion olympique à Rio en 2016 et champion du monde à Londres en 2017, le Kényan n’a achevé sa course qu’à la 12ème place. 

C’est en revanche sans surprise que le recordman américain du sprint Christian Coleman s’est attribué la première place dans le 100m, avec un chrono de 9sec98/100è, suivi par ses deux compatriotes, Ronnie Baker (9.98) et Noah Lyles (9.99).

Getty Images

Au saut à la perche, la première place est également américaine, avec la victoire de Sam Kendricks, qui signe un nouveau record du meeting avec un saut de 5,86m. La deuxième place est revenue au Polonais Paweł Wojciechowski (5,80), alors que l’athlète d’origine russe Timur Morgunov (athlète neutre), auteur de 5,80 au 2è essai, a fini troisième.

Chez les femmes, c’est la Bulgare Mirela Demireva qui a remporté l’épreuve du saut en hauteur, avec un saut mesuré à 1,94m dès le premier essai. Elle devance l’Ukrainienne Yuliya Levchenko qui a atteint la même hauteur, mais au deuxième saut. La troisième place est revenue à l’athlète d’origine russe Mariya Lasitskene (athlète neutre) avec un saut 1,90m.

L’une des plus grosses surprises de la soirée reste la défaite du Français Renaud Lavillenie, champion de saut à la perche (6,16 mètres) et détenteur du record du monde depuis 2014 après avoir détrôné la légende ukrainienne, Sergueï Bubka, tenant du titre depuis 21 ans. “Le perchiste français a surpris, sinon inquiété, en ne franchissant pas une barre pourtant réputée facile, à 5,60m donc, après avoir sauté 5,91m à Lausanne et 5,80m à Albi le week-end dernier et avant les championnats d’Europe de Berlin à partir du 7 août. Il est resté bloqué à 5,45m”, écrit RMC Sport.

La Ligue de Diamant est une compétition d’athlétisme organisée annuellement depuis 8 ans par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF). Composée de 14 meetings, la compétition a cette année débuté le 4 mai dernier à Doha, avant de se poursuivre à Shanghai, Eugene, Rome, Oslo, Stockholm, Paris, Lausanne et Rabat. Elle se poursuivra par la suite à Monaco, Londres, Birmingham, Zurich et Bruxelles.

Au Maroc, cet événement compte parmi les plus grands rendez-vous de l’athlétisme et réunit chaque année depuis 2010, une partie des meilleurs athlètes de la planète. Le meeting IM6 est la seule étape de la Ligue de Diamant à se disputer sur le continent africain.