MAROC
23/06/2019 17h:49 CET | Actualisé 23/06/2019 18h:03 CET

А̀ Rabat, des milliers de participants à la marche de solidarité avec la Palestine

Une manifestation qui appelle au boycott du prochain sommet de Manama.

Twitter / Quds News

SOLIDARITÉ - Des milliers de manifestants ont pris part à Rabat, ce dimanche, à une marche nationale pour réitérer leur solidarité avec le peuple palestinien et leur soutien à la cause palestinienne.Organisée par des organisations œuvrant dans les droits de l’homme auxquelles se sont joints des groupes politiques et des syndicats, la manifestation a compté parmi ses participants des personnalités du monde politique et des citoyens, venus tous hisser des banderoles clamant “Al Qods capitale de la Palestine”. Sur d’autres, on pouvait également lire “le peuple marocain condamne le deal de la trahison et le sommet de Manama”.

Dans quelques jours, les 25 et 26 juin, plusieurs Etats devront se réunir en conclave à Manama, au Bahrain, pour statuer sur une solution politique au conflit israélo-palestinien, à la proposition de l’administration Trump. L’autorité palestinienne, elle, a demandé aux pays arabo-musulmans de boycotter cette rencontre. 

Les manifestants ont scandé en chœur des slogans tels que “les Marocains et les Palestiniens forment un seul peuple”,“Dieu, nous ne trahirons pas la Palestine, la Palestine est dans nos cœurs”ou encore “la cause palestinienne, une cause nationale”.

Le coordinateur du Groupe d’action nationale en faveur de la Palestine, une des associations initiatrice de la marche, Khalid Sefiani, a rappelé, dans une déclaration à la MAP, “l’engagement permanent du peuple marocain dans le combat pour la libération de la Palestine et d’Al Qods ainsi que pour la défense des lieux saints palestiniens, qu’ils soient arabes, islamiques ou chrétiens”. “La Palestine demeurera à tout jamais dans le cœur des Marocains”, a-t-il dit, ajoutant que “le peuple marocain avec toutes ses composantes politiques, syndicales et associatives reste engagé à lutter contre les complots et manœuvres dirigés contre la résistance palestinienne”.

De son côté, l’ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, a exprimé dans une déclaration similaire “sa fierté et sa reconnaissance au peuple marocain qui est sorti aujourd’hui clamer les droits inaliénables des Palestiniens en vue de mettre fin à l’occupation et établir un Etat palestinien avec Al Qods comme capitale” rapporte la même source. Cette marche livre un message fort au peuple palestinien et traduit la position de soutien des droits palestinien par tout un peuple, a-t-il indiqué.

Pour sa part, Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l’Istiqlal a indiqué que la participation à cette marche est “l’illustration que la cause palestinienne reste au premier rang des priorités pour les Marocains”, considérant que toute solution au conflit passe par “l’établissement d’un Etat palestinien avec pour capitale Al Qods Acharif”.

Les initiateurs de cette marche ne veulent pas que le Maroc prenne part à ce sommet, estimant que ce serait “une haute trahison” envers la cause palestinienne. Dans une conférence de presse conjointe organisée jeudi à Rabat, ils se sont unanimement indignées de la nature même de ce sommet. L’offre américaine à la Palestine tient en un développement économique rapide dans la région mais à une condition: les dirigeants des pays arabes doivent accepter les propositions politiques de la Maison Blanche, encore inconnues à ce jour. 

Cette offre mettrait, d’après ces associations, “Al Qods, le plateau du Golan, la Palestine mais aussi tous les territoires arabes occupés sur un marché d’esclavagisme”. Cette coalition craint aussi “une normalisation des relations avec l’entité sioniste” contre laquelle elle s’oppose de toutes ses forces appelant ”à la criminaliser”.