MAROC
23/05/2019 18h:28 CET

À Marrakech, Atlas Electronic veut être le premier festival au monde à rembourser les frais de visa de ses visiteurs

Et abolir ainsi les frontières.

Facebook/Atlas Electronic

CULTURE - Après trois éditions qui ont battu leur plein, le festival “Atlas Electronic Music, Arts & Culture” signe son grand retour du 29 août au 1er septembre prochain au cœur de l’écolodge Villa Janna à Marrakech. Désormais bien connu des amateurs de musique électro et de dépaysement, l’événement, qui réunit chaque année près de 2000 festivaliers, signe cette année une montée en gamme considérable et fait officiellement son entrée dans la cour des grands.

Pour cette 4ème édition l’organisation souhaite sensibiliser à la question de la mobilité, de ses restrictions et possibilités. Une question qui se reflète dans la diversité de la programmation, avec un accent particulier apporté sur le Maroc, le reste de l’Afrique et le Moyen-Orient. L’organisation espère inclure des créateurs qui, autrement, ne pourraient pas exercer leur métier, partager leurs idées ou communiquer avec des personnes partageant les mêmes idées. Atlas Electronic annonce par ailleurs son intention d’être le premier festival au monde à rembourser les frais de visa de ses visiteurs, pour mieux abolir les frontières.

De plus, les organisateurs indiquent que 50% des billets seront conservés pour la communauté locale et qu’une réduction spéciale serait proposé en fonction du pouvoir d’achat local. 

Côté musique, véritables phénomènes du moment, Esa et Kamaal Williams feront leur grand retour à travers une apparition spéciale. Amis du festival marrakchi, les deux DJ londoniens ne se contenteront pas de se produire devant le public d’Atlas Electronic, mais seront les commissaires d’une partie de la programmation.

Grande nouveauté cette année, la plateforme londonienne Boiler Room, qui dépasse la barre des 40 millions de vues sur sa chaîne Youtube, retransmettra des sets en direct depuis Atlas Electronic, offrant ainsi à sa communauté internationale d’amateurs de musique underground un aperçu de la nouvelle scène musicale marocaine, notamment avec des DJ marocains et divers spectacles live traditionnels et locaux.

Pour l’heure une soixantaine d’artistes ont été annoncés, dont James Holden, Maalem Hassan el Gadiri, Kosh, Viewtiful Joe, Gary Gritness ou encore NORITSU. La suite des participants sera annoncée au cours des prochaines semaines. Un programme qui s’annonce déjà hautement festif.