TUNISIE
08/07/2019 16h:31 CET

À Londres, un homme escalade "The Shard" à mains nues

L'individu a escaladé à mains nues le gratte-ciel de plus de 300 mètres, situé près du London Bridge.

LONDRES -  Un homme s’est attaqué à l’escalade à mains nues de “The Shard”, le plus haut gratte-ciel du Royaume-Unis (310 mètres de haut) ce lundi 8 juillet à Londres, comme le montre notre vidéo en tête d’article.

La police a expliqué avoir été prévenue à 05H15 locales qu’une personne sans cordes ni équipement était en train de gravir le gratte-ciel, situé non loin de la Tamise, dans le centre de Londres.

“Les services de secours se sont rendus sur place et l’homme se trouve maintenant avec des officiers de police. Il n’a pas été arrêté”, a précisé Scotland Yard dans un communiqué.

The Shard (l’”éclat de verre”, en français), tour de verre et de métal dessinée par l’Italien Renzo Piano, est le plus haut bâtiment du Royaume-Uni, culminant à près de 310 mètres. Il abrite des bureaux, des bars et des restaurants.

“Nous avons été confrontés à un incident au Shard en début de matinée impliquant une personne qui avait gravi le bâtiment”, a aussi indiqué à l’AFP Real Estate Management (REM), compagnie qui gère le bâtiment, sans préciser les motivations de l’individu. “Certaines zones entourant The Shard ont été fermées au public par mesure de sécurité et ont maintenant été partiellement rouvertes”, a ajouté la société.

Ce n’est pas le “Spider-Man français”

Contacté par l’AFP, un porte-parole d’Alain Robert, le “Spider-Man français”, habitué à des performances du genre, a déclaré qu’il ne s’agissait pas de lui cette fois-ci, car il se trouve actuellement en Indonésie.

En octobre 2018, Alain Robert, alors âgé de 56 ans, avait gravi à mains nues et sans matériel une tour de 46 étages de la City, paralysant au passage une partie du coeur financier de Londres.
“Le gars est arrivé au sommet et la police lui parle”, écrit sur Twitter David Kevin Williams témoin de la scène. La police londonienne a constaté l’ascension de l’individu aux alentours de six heures du matin, alors que des badauds se massaient au pied de la tour pour assister à cette prouesse aussi vertigineuse qu’illégale.

”Au moins une personne grimpe à l’extérieur du “Shard” dans le centre de Londres”, écrit un autre témoin sur Twitter. “Deux voitures de police, deux ambulances et un drone sont sur les lieux. Aucune idée de pourquoi, mais presque cette date, en 2013, les manifestants de Greenpeace avaient fait la même chose...”

Situé près du London Bridge, “The Shard” abrite des bureaux, des restaurants, une galerie commerciale et un hôtel. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.