MAROC
24/09/2018 10h:51 CET | Actualisé 24/09/2018 11h:53 CET

À la tête d’une importante délégation, Saad-Eddine El Othmani se rend à Al Hoceïma

Le chef du gouvernement devra s’enquérir de l’état d’avancement de la voie express Taza-Al Hoceïma.

Primature
Arrivée ce lundi 24 septembre 2018 du chef du gouvernement à Al Hoceima, à l'aéroport Charif Al Idrissi.

CONGRÈS – De retour de Bamako, le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, fait escale, ce lundi, à Al Hoceïma. Arrivé tôt ce matin à la tête d’une délégation ministérielle, via l’aéroport Charif Al Idrissi, le chef du gouvernement devra assister à la 10ème édition du Congrès national de la route.

Plusieurs personnalités, ministres, secrétaires d’État et hauts responsables ont
assisté à la cérémonie d’ouverture de ce congrès. Entre autres membres du
gouvernement, citons notamment le ministre de l’Équipement, du Transport,
de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, le ministre délégué chargé des
Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement,
Mustapha El Khalfi, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur,
Noureddine Boutayeb et le ministre de l’Aménagement du territoire, de
l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri.

La délégation ministérielle compte aussi le ministre de l’Emploi et de l’Insertion
professionnelle, Mohamed Yatim, celui de l’Education nationale, de la
Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique, Saïd Amzazi, celui de la Culture et de la Communication, Mohamed
Laaraj, ainsi que celui de L’énergie, des Mines, de l’Eau et du Développement
durable, Aziz Rebbah.

S’ajoutent au staff accompagnant le chef du gouvernement, la secrétaire d’état chargée du Commerce extérieur, Rquia Derhem, le secrétaire d’état chargé de la Formation professionnelle, Mohamed El Gharrass et le secrétaire d’état chargé du Développement rural et des Eaux et forêts, Hamou Ouheli. A son arrivée à l’aéroport, Saad-Eddine El Othmani et la délégation ont été accueillis par le gouverneur de la ville, Farid Chourak.

″Écoute et action”

L’événement de trois jours porte sur le thème “Le réseau routier face aux défis de financement et de gouvernance” et est prévu à l’hôtel Al Hoceima Bay – Plage Sfiha Ajdir. L’occasion pour le chef du gouvernement, qui a souvent appelé son équipe à “l’écoute et à l’action”, de mettre en application sa devise. Il devra ainsi s’enquérir auprès des autorités locales de l’état d’avancement des projets liés à la réalisation des routes, dont la voie express Taza-Al Hoceima, qui devra être fonctionnelle dès janvier 2019.

Cette voie express, qui s’étend sur 148 km, se compose de trois tranches: la voie reliant Ajdir et Bni Bouayach sur un tronçon de 14 km, pour un coût de 135 millions de dirhams (finalisée en 2013), puis celle reliant Bni Bouayach à Oued Nkour sur un tronçon de 14 km, pour un coût de 212 millions de dirhams (réalisée à 81%). Les travaux sur le dernier tronçon, reliant Oued Nkour à Kassita sur 18 km, ont débuté en juin dernier pour un coût estimé à 358 millions de dirhams (réalisé à 5%).

L’investissement réservé à ce projet, rappellent nos confrères du 360, a été porté à 3,3 milliards de dirhams, contre 2,5 milliards initialement prévus. Et d’ajouter que cette infrastructure, qui s’inscrit dans le cadre du développement des provinces du Nord et de l’Est, devrait, par ailleurs, disposer de 40 ouvrages d’art et viaducs.

Ce Congrès national de la route est organisé par le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau (METLE), en partenariat avec l’Association marocaine permanente des congrès de la route (AMPCR). Il connaîtra, d’après le site spécialisé btpnews.ma, la signature du contrat-programme entre les différents intervenants du BTP au Maroc. Ce sera un engagement commun entre les professionnels du secteur et du conseil et de l’ingénierie, d’une part, et les pouvoirs publics, d’autre part, sur un ensemble de mesures à décliner à l’horizon 2022.