TUNISIE
20/12/2018 09h:49 CET

À la rencontre de Samar S. Mezghanni, première Tunisienne à obtenir un doctorat de l'Université de Cambridge

"Nous sommes une génération qui peut changer le pays avec notre éducation et nos compétences"

Samar Samir Mezghanni/FB

Samar Samir Mezghanni brille encore une fois. Elle vient d’obtenir son Doctorat de la prestigieuse université de Cambridge au Royaume Uni. Un sacré exploit!

En décrochant ce diplôme, Samar devient la première tunisienne à recevoir un doctorat de cette fameuse université britannique depuis sa création.

“Nous aussi, on peut” se réjouit-elle, ce mardi 18 décembre 2018, sur sa page Facebook en soulignant que jusqu’à aujourd’hui, aucun Tunisien n’a réussi à placer la barre si haut.  

“Ma thèse se situe en Media Studies. Le sujet est la représentation médiatique des Musulmans au Royaume-Uni” explique Samar au HuffPost Tunisie.

“C’était un parcours de 5 années très difficiles avec plusieurs défis; académiques, financiers et mentaux. Ce diplôme représente pour moi la victoire de la persévérance, de l’espoir et d’un travail acharné” poursuit-elle avant de livrer un message d’espoir aux jeunes afin qu’ils ne s’imposent pas de limites:

“J’ai eu le privilège d’avoir un entourage familial encourageant et d’avoir eu des expériences de vie (limitées mais signifiantes) qui m’ont appris à avoir de la résistance et de l’optimisme. Mon message, c’est qu’il faut se battre pour ses rêves et ambitions. Il ne faut jamais se sous-estimer car nous méritons le succès. Nous sommes une génération qui peut changer le pays avec notre éducation et nos compétences”.

Si son nom n’évoque pas grand-chose auprès de certains, Samar S. Mezghanni a été inscrite à deux reprises dans le Guinness des records. La première fois en octobre 2000 en tant que la plus jeune nouvelliste du monde, et la seconde en avril 2002 en étant la plus jeune auteur prolifique au monde.

À trente ans, Samar est à l’apogée de son succès avec plus d’une centaine de livres à son actif.

En 2009, elle a été classée par le magazine Arbian Business parmi les trente meilleurs entrepreneurs arabes âgés de moins de trente ans.

Née d’un père tunisien et d’une mère irakienne, Samar a été sélectionnée en 2013 parmi les femmes arabes les plus influentes et a figuré dans le classement de BBC des 100 femmes les plus distinguée de l’année. 

Elle a également fait partie en 2016 des 17 jeunes leaders pour les objectifs de développement durable des Nations Unies, et ce parmi 18 000 personnes.

Samar qui a obtenu un bachelor en psychologie à l’Institut supérieur des sciences humaines à l’Université de Tunis-El Manar en 2010, a décroché par la suite un diplôme de maîtrise en communication, culture et discours critiques de l’Université de Birmingham dans le cadre d’une bourse Chevening. 

Jalonnée par les prix et les récompenses, Samar continue de creuser son sillon en faisant évoluer l’image d’une jeunesse tunisienne talentueuse.  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.