MAROC
25/12/2018 16h:59 CET | Actualisé 25/12/2018 17h:04 CET

À Azrou, une boulangerie boycotte les "pâtisseries du nouvel an", une fête chrétienne

Et elle n'est pas la seule.

مخبزة ريحانة/facebook

BUZZ - Alors que les préparatifs des pâtisseries pour le réveillon battent leur plein en cette période de fin d’année, une boulangerie à Azrou annonce sur la vitrine de son magasin qu’à cette occasion, les “pâtisseries du nouvel an” ne seront pas proposées à la vente. Si la raison n’est pas explicitée sur l’affichette, elle l’est en revanche sur le compte Facebook de la boulangerie, qui écrit en commentaire: “Non à la célébration des fêtes chrétiennes”.

Portée à la fois par les internautes qui partagent l’opinion défendue par la boulangerie, mais également par ceux qui la dénoncent, la publication est rapidement devenue virale, en étant partagée près de 1500 fois. Le post s’accompagne par ailleurs de près de 400 commentaires qui tour à tour prennent la défense et encourage la démarche de la boulangerie, ou critiquent la position “moyenâgeuse, en 2019” du propriétaire du lieu de commerce. Sur Twitter, les avis sont également partagés:

Dans l’un des nombreux commentaires sur Facebook, le propriétaire de la boulangerie explicite sa position. S’il considère que ces gâteaux ne sont pas à proprement parler “haram”, il invite sa clientèle à en consommer en des occasions non connotées religieusement. “Cette célébration est une célébration de la naissance de Dieu pour les chrétiens et les juifs, celui qui la célèbre avec eux fait partie d’eux. Quant à manger des gâteaux, vous pouvez le faire le reste de l’année, j’espère que le message est clair”, écrit-il.

Facebook

Quelques heures plus tard, le ton se fera toutefois plus dur, le propriétaire annonçant qu’il portera plainte contre toute personne l’ayant attaqué sur les commentaires du réseau social. Des internautes et certains médias n’ont pas hésité ainsi à accuser le responsable d’appartenir à l’organisation terroriste Daech, comme il le montre dans un post comportant des captures d’écran. Une “accusation grave” et une atteinte à sa dignité, dénonce-t-il.

Facebook

La nouvelle a embrasé les réseaux sociaux, qui ont démontré photos à l’appui que cette boulangerie n’était pas seule à prendre cette année cette décision. Les internautes rapportent ainsi le cas d’une autre boulangerie, à Aït Melloul, non loin d’Agadir, qui indique à ses “chers clients que les pâtisseries du nouvel an ne seront pas disponibles”. 

Capture écran/Facebook