MAROC
12/02/2019 14h:39 CET

Fès: Arrestation de deux personnes soupçonnées de trafic de drogue et de psychotropes

Ils étaient en possession de 2.960 comprimés psychotropes, dont 1.940 d’ecstasy et 1.020 de Rivotril, connu comme la "drogue du viol".

npps48 via Getty Images

TRAFIC - Ce mardi 12 février, le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a procédé, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national, à l’arrestation d’un individu aux antécédents judiciaires et une femme qui était en sa compagnie. Ils sont soupçonnés de trafic de drogue et de psychotropes.

Les mis en cause ont été interpellés au niveau d’un poste de contrôle routier à bord d’une voiture en provenance d’une ville du nord du royaume, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les opérations de fouille ont permis la découverte en leur possession de 2.960 comprimés psychotropes, dont 1.940 d’ecstasy et 1.020 de Rivotril, connu sous son appellation de “drogue du viol”, ainsi que de trois téléphones portables et une importante somme d’argent soupçonnée provenir du trafic de drogue.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, ajoute le communiqué. Elle s’inscrit dans le cadre des opérations conjointes menées par les services de sécurité en matière de lutte contre le trafic de drogue, notamment les psychotropes et l’ecstasy.

Une arrestation similaire avait eu lieu à Fès fin janvier dernier. Deux personnes avaient alors été arrêtées avec plus de 5.000 comprimés d’ecstasy et du Rivotril. 

Des arrestation qui ont lieu alors que les saisies d’ecstasy atteignent des records au Maroc. En novembre 2018, la police a ainsi saisi presque 500.000 comprimés d’ecstasy au port de Tanger-Med.

Ces derniers mois, plusieurs cas d’interpellation de personnes en possession de grande qualité de Rivotril ont également été signalés. Toujours en novembre dernier, un homme a été arrêté à Mohammedia avec 20.000 comprimés d’ecstasy et 1.980 de type Rivotril. Quelques jours après, deux hommes avaient été interceptés à bord d’un autocar à destination d’El Jadida avec, sur eux, 3600 comprimés psychotropes Rivotril.