ALGÉRIE
12/02/2019 13h:26 CET

Tayeb Louh: "La constitution de 2016, garantit la transparence des élections"

Tayeb Louh ministre de la Justice, Garde des Sceaux

DR
Tayeb Louh ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, l’organisation de la prochaine présidentielle dans les délais fixés constitue “une consécration de la démocratie et un ancrage du principe de respect des échéances constitutionnelles”, a affirmé le ministre lors de son passage au Forum de la radio nationale.

D’autre part, M Louh a jugé que la Constitution de 2016 apporte “toutes les garanties consacrant la crédibilité, la régularité et la transparence des élections”, et appelé les candidats à la présidentielle et leurs représentants à “jouer leur rôle et à surveiller minutieusement le processus électoral”.

Lors de son intervention, M Louh en a profité pour insister sur le rôle “pivot” de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), alors que l’opposition ne cesse d’émettre des doutes sur les capacités de la Haute Instance à assumer la mission qui lui est assignée. 

Un avis que ne partage pas le ministre de la justice, qui a rappelé que la HIISE a les prérogatives de saisir le procureur général de tout dépassement puni par le Code pénal. “Il n’existe aucune interférence entre les prérogatives de la HIISE, fixées en vertu de la loi, et qui intervient en cas de dépassements dès la convocation du corps électoral jusqu’à l’annonce provisoire des résultats, et les prérogatives du pouvoir judiciaire représentées par 1541 magistrats supervisant les commissions électorales administratives chargées de la surveillance de l’opération de préparation et de révision des listes électorales, dont le délai fixé dans le décret de convocation du corps électoral a expiré”, a tenu a précisé M Louh.