MAROC
13/10/2018 09h:41 CET | Actualisé 13/10/2018 10h:08 CET

7 choses que vous faites peut-être avant de vous coucher et qui sont néfastes à votre vie sexuelle

Des conseillers conjugaux nous incitent à changer nos habitudes pour raviver la flamme du désir.

NO_ID

VIE INTIME - Dans un monde idéal, notre chambre à coucher serait un sanctuaire pour notre partenaire et nous.

Malheureusement, nous vivons des vies bien remplies, mais pas parfaites. Les mails professionnels s’amoncellent, et nous y répondons juste avant de dormir, ou bien nos enfants débarquent dans la chambre en exigeant de dormir avec nous et nous ne savons pas dire non.

Ce genre d’interruption arrive forcément mais, si nous les laissons se produire trop souvent, cela risque de nuire à notre relation de couple. Des conseillers conjugaux nous dévoilent sept habitudes courantes à bannir au moment du coucher pour préserver notre intimité.

 

1. Parler de votre emploi du temps au lit

Trouvez un autre moment pour décider qui va payer la note de téléphone ou aller chercher tel ou tel membre de la famille à l’aéroport, conseille Danielle Kepler, thérapeute à Chicago.

“Bien sûr, les couples doivent parler du quotidien – il faut décider qui va passer prendre les enfants à l’école et ce qu’on va faire à dîner le lendemain – mais pas dans la chambre”, ajoute la spécialiste. “Ce genre de conversation ne peut que ruiner l’ambiance intime et romantique de cette pièce.”

 

2. Prendre son téléphone avec soi quand on va se coucher

Selon une enquête récente, près de 75% des Américains vivant en couple vont au lit avec leur Smartphone. Pourtant, 35% des sondés considèrent qu’utiliser leur téléphone au moment du coucher a un impact négatif sur leur vie sexuelle.

Ne prenez pas cette mauvaise habitude. A moins de vous en servir pour chercher des citations de Sade sur internet avant de passer à l’acte, laissez votre téléphone loin du lit, conseille Alena Gerst, psychothérapeute à New York.

“Quand vous êtes sur votre téléphone, vous vous immergez dans votre monde virtuel, comme si la personne qui partage votre lit n’était même pas là”, poursuit-elle. “Vous risquez de ne pas entendre votre partenaire quand il vous pose une question ou réclame votre attention, ou lui demanderez d’attendre parce que vous êtes trop occupé à regarder votre écran. Cela ne favorise pas l’intimité.”

 

3. Laisser ses enfants ou son chien dormir dans le lit conjugal

Si vous avez de jeunes enfants, ils passeront forcément quelques nuits dans votre lit après un cauchemar ou parce qu’ils ont envie de câlins. Ne le leur interdisez pas: ils grandiront bien assez vite! Mais n’en faites pas non plus une habitude, avertit Kurt Smith, thérapeute pour hommes.

“J’ai conseillé des hommes qui se plaignaient de trouver leur partenaire endormie dans leur lit avec leur enfant, car cela changeait leur façon de voir leur chambre: c’est comme si cette pièce ne leur appartenait plus”, explique-t-il. “Cela peut vite devenir une source de ressentiment, de conflit ou d’éloignement entre les conjoints.”

La même règle s’applique à Médor, aussi adorable soit-il.

“Certains patients se plaignent de l’odeur et de la barrière physique que cause la présence d’un animal de compagnie dans le lit”, avance-t-il. “Cela devient problématique si cela vous empêche de dormir ou d’avoir des rapports intimes avec de votre partenaire.”

4. Laisser le désordre s’accumuler dans la chambre

Vous voyez cette pile de linge, de chaussettes sales et de sacs à main qui végète dans un coin de la chambre? Vous auriez beaucoup plus de chances de faire une bonne partie de jambes en l’air si vous vous en débarrassiez.

“Le désordre et l’encombrement tuent l’intimité”, assure l’expert. “La semaine dernière, un homme m’a expliqué que la chambre où il dort avec sa conjointe n’était pas très romantique et n’invitait guère au rapprochement parce qu’elle était trop mal rangée. Il a admis qu’il en était en partie responsable.”

5. Travailler dans sa chambre

La première règle à respecter pour maintenir l’équilibre entre travail et vie privée est de laisser les impératifs professionnels à la porte de sa chambre. Si vous devez impérativement répondre à vos courriels ou à un appel tardif de votre patron, sortez de la pièce.

“Il faut associer le lit et la chambre à la tranquillité et au romantisme, pas au stress du travail”, rappelle Danielle Kepler. “Pour votre bien, celui de votre sommeil et celui de votre partenaire, ne travaillez jamais dans votre chambre.”

 

6. Faire de la chambre à coucher un second salon pour toute la famille.

Il n’est pas rare que la chambre parentale devienne la pièce où l’on regarde la télé en famille. C’est amusant pour les enfants, car c’est un lieu auquel ils n’ont pas souvent accès. Ils ont donc envie d’y regarder leurs dessins animés! Laissez-les faire de temps en temps, mais essayez de cantonner au maximum ce genre d’activité au salon, conseille Kurt Smith.

“Pas mal d’hommes me disent qu’ils adorent leurs enfants mais détestent avoir l’impression d’avoir perdu leur espace privé dans la maison”, raconte-t-il. “La chambre des parents a souvent tendance à devenir la salle de jeux des enfants, mais si vous attachez de l’importance à votre intimité, ne l’acceptez pas.”

7. Regarder ou lire les actualités au lit

Les actualités sont un cycle sans fin. Pour préserver votre relation de couple, résistez à la tentation de lire les réactions au dernier tweet du président quand vous êtes au lit.

“Il est naturel de vouloir s’installer au calme pour se mettre au fait des nouvelles du jour”, estime Alena Gerst. “Mais mieux vaut profiter de ce moment de tranquillité avec son partenaire. Les actualités, surtout par les temps qui courent, peuvent être source de stress.”

Regarder CNN ou parcourir votre fil d’actualités sur Twitter “a l’effet inverse de celui attendu lorsque vous vous mettez au lit et appréciez la proximité physique de votre partenaire. C’est cette proximité que vous devez faire passer en premier”.

Cet article, publié à l’origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Iris Le Guinio pour Fast for Word.