ALGÉRIE
27/11/2018 11h:39 CET

"60% des inondations sont causées par les oueds pollués" (Ressources en eau)

DEA / C. SAPPA via Getty Images

Les oueds pollués par les déchets sont à l’origine de “près de 60% des inondations en milieu urbain en particulier”, a estimé, lundi à Constantine, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, au cours d’une visite de travail effectuée dans cette wilaya.

Se basant sur les résultats d’une étude “profonde et spécialisée, réalisée sur le terrain par des experts de renom”, M. Necib a précisé que près de 60% des causes des crues et inondations signalées en milieu urbain sont occasionnées “par les oueds pollués, remplis d’ordures et de déchets”.

Le ministre a annoncé depuis Constantine, plus précisément dans la commune de Ain Smara traversée par l’Oued Rhumel, le lancement d’une vaste opération nationale de curage, de nettoiement des cours d’eau et d’éradication des bidonvilles construits à la lisière des oueds.

Il a appelé les citoyens, les responsables et les élus locaux à “contribuer efficacement” à cette opération visant à “redonner aux oueds leur capacité en matière de débit et éviter les inondations”.

“Le ministère des Ressources en eau, de concert avec les instances concernées, a diagnostiqué la problématique des inondations en Algérie et identifié les régions à haut risque pour une meilleure intervention sur le terrain”, a souligné Hocine Necib, faisant état d’une hiérarchisation de la prise en charge des régions concernées, en fonction de la dangerosité du risque.

Rappelant qu’une stratégie nationale de lutte contre les inondations a été mise en place conjointement entre les ministères des Ressources en eau, de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’Environnement et les Energies renouvelables, M. Necib a mis l’accent sur l’importance de la convention de coopération signée, dans ce cadre, entre l’Agence spatiale algérienne (ASAL) et l’Agence nationale des ressources hydrauliques (ANRH), stipulant la préservation des régions des risques des inondations.

Cette convention de coopération permettra de fournir des images satellitaires pour doter les zones à risque de plans de prévention, à élaborer en collaboration avec les différentes parties concernées, a précisé le ministre.

Il a indiqué que le projet structurant d’aménagement des oueds Boumerzoug et Rhumel de Constantine, inscrit dans le cadre du programme recommandé du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, contribue efficacement à la lutte contre les inondations.

Le ministre a visité le chantier du projet de protection de la nouvelle ville Ali Mendjeli des inondations, dont les travaux avancent à un “rythme appréciable” pour permettre, à terme, la protection de cette ville et toutes ses extensions des risques des inondations, a-t-il précisé.