MAROC
01/02/2019 11h:43 CET | Actualisé 01/02/2019 11h:51 CET

60 ans après le soulèvement du Rif, une vidéo illustrée pour tout comprendre en 10 minutes

Le premier épisode de la série historique "On raconte que" est en ligne.

HISTOIRE - Soixante ans après le soulèvement du Rif (1958-1959), une vidéo mêlant illustrations, récit et pièces d’archives permet de comprendre en 10 minutes les origines et le déroulement de cet événement marquant de l’histoire contemporaine marocaine.

Réalisée par l’historien et chercheur au CNRS Nabil Mouline, cette vidéo est la première de la série “On raconte que”, un projet porté par l’incubateur d’idées Incha’ qui vise à raconter, en trente capsules diffusées sur le web à raison d’une par mois, l’histoire du Maroc de manière accessible à tous.

Baptisé “Le Rif: l’autre Hirak (1958-1959)”, ce premier épisode s’attaque à un événement important mais peu connu du XXe siècle et qui a cependant été beaucoup évoqué pendant le soulèvement populaire à Al Hoceima en 2016-2017.

“Cet événement décisif ne dénote pas seulement les souffrances d’une région en particulier, mais reflète également les luttes que le Royaume a connues après l’indépendance et qui ont abouti au système politique marocain tel que nous le connaissons aujourd’hui”, raconte le narrateur dans la vidéo.

Le soulèvement du Rif survenu il y a soixante ans intervenait en effet dans un contexte bien particulier, au lendemain de l’indépendance, sur fond de luttes de pouvoir entre l’institution monarchique et le parti Istiqlal. 

Après la création du Mouvement populaire (MP), le premier parti administratif du Maroc, par Mohammed V et le prince héritier Hassan pour contrer les notables de l’Istiqlal, notamment dans les zones rurales, les choses s’accélèrent.

Des “rébellions” factices, adoubées par le MP et le Palais, éclatent dans plusieurs zones du Rif. Les provinces de Rabat et Taza sont alors déclarées zones militaires, permettant au pouvoir monarchique de remplacer les dirigeants istiqlaliens par des officiers de l’armée.

Mais un événement inattendu survient: une vraie rébellion cette fois-ci, éclate dans le nord. Les populations rifaines, qui souffrent de nombreux problèmes politiques, économiques et sociaux, se révoltent contre la marginalisation. C’est le début du soulèvement. En novembre 1958, 13.000 soldats sont envoyés dans la région et Al Hoceima est déclarée zone militaire.

En décembre, un mouvement rifain armé pousse le pouvoir monarchique à passer à la vitesse supérieure. Soutenu par la France et l’Espagne, le souverain organise une expédition punitive (“harka”), menée par le prince Hassan et Mohamed Oufkir. En janvier 1959, les adversaires du régime sont réprimés dans le sang. Après deux semaines de violents combats, on dénombre des milliers de morts côté rifain, et des centaines dans les rangs de l’armée marocaine.

Mis en ligne ce jeudi 31 janvier, le premier épisode de la série “On raconte que” n’a pas tardé à rencontré son public, en cumulant déjà plus de 10.000 vues sur YouTube, et plus de 103.000 vues sur Facebook