TUNISIE
28/06/2018 13h:42 CET | Actualisé 28/06/2018 13h:44 CET

500 noyades par an sont recensées en Tunisie selon la Fédération tunisienne des activités subaquatiques et de sauvetage

40% de ceux qui se noient ont moins de 25 ans

ChiccoDodiFC via Getty Images

L’été est là et avec lui le beau temps. Quoi de plus naturel pour faire face à la canicule que d’aller se baigner à la plage.

Mais attention à la noyade!

En effet, il y a en Tunisie, près de 500 noyades par an a alerté, jeudi, la Fédération tunisienne des activités subaquatiques et de sauvetage en marge du premier séminaire national sur la prévention de la noyade.

Celle-ci est d’ailleurs la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde a indiqué Hamdi Khenissi, président de la Fédération.

“En Tunisie, nous avons de nombreux problèmes qui expliquent ce chiffre de 500 noyades par an. Si des sauveteurs couvraient l’ensemble des plages tunisiennes, ce chiffre aurait été beaucoup plus bas” a-t-il estimé.

Avec l’aide de la Fédération internationale de sauvetage aquatique et de partenaires européens, la Fédération souhaite mettre en place des sessions dans les écoles et les universités pour faire apprendre les bonnes pratiques en matière de sauvetage et afin “d’avoir des ressources humaines” pour avoir des plages sécurisées, en plus d’être belles. 

Cependant, reste à mettre en place un cadre légal pour régir la baignade et le régime juridique des sauveteurs a-t-il conclu.

Selon les chiffres de la Fédération, depuis 2012, plus de 3000 personnes sont mortes noyées, dont 2 sur 5 ont moins de 25 ans, et 4 sur 5 ne savent pas nager.

Il y a 372.000 décès par noyade dans le monde chaque année selon l’OMS.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.