LES BLOGS
31/07/2018 18h:29 CET | Actualisé 31/07/2018 18h:56 CET

5 conseils à suivre pour bien choisir votre place dans l'avion

Il existe des places qui vous assureront un voyage plus confortable – à condition de savoir ce que vous recherchez avant tout!

BRAUNS VIA GETTY IMAGES

VOYAGE - Il n’y a pas de place parfaite dans l’avion. Quoi qu’il arrive, vous serez toujours coincé dans un espace confiné pendant plusieurs heures, sans grande latitude de mouvement et entouré des mêmes personnes (même si, on vous l’accorde, le temps passera certainement beaucoup plus vite dans le luxe des cabines de première classe qu’en classe éco à côté des toilettes).

Il existe cependant des places qui vous assureront un voyage plus confortable – à condition de savoir ce que vous recherchez avant tout!

Vous chérissez votre espace personnel (ou mesurez plus d′1m80)

Les places situées au niveau des sorties de secours laissent plus d’espace entre votre siège et celui devant vous, de quoi prendre un peu plus vos aises. Notez cependant que le personnel à bord pourra vous demander de bouger si vous ne remplissez pas certaines conditions, notamment être en bonne forme physique, ne pas être enceinte ou accompagné d’enfants, et être en mesure de comprendre les instructions de l’équipage (et donc parler leur langue).

Vous devrez généralement payer pour réserver ces places très prisées. Elles partent également très vite! Si vous n’avez pas réussi à dégainer le premier, rabattez-vous sur un siège qui donne sur un couloir. Vous pourrez y étendre vos jambes, à condition de ne pas avoir peur de voyager de guingois, ni de vous prendre régulièrement des coups par les personnes empruntant l’allée.

 

Vous vous sentez défaillir à la moindre turbulence (ou avez l’estomac fragile)

Les trous d’air ne sont agréables pour personne, et peuvent même transformer un vol en véritable cauchemar si, pour vous, les turbulences ne sont rien d’autre que les prémices d’un crash aérien. Elles sont en réalité une pure routine pour les équipages et, si on vous demande de vous asseoir et d’attacher votre ceinture, c’est uniquement pour éviter les accidents dans l’avion, que vous tombiez sur quelqu’un et le blessiez par exemple.

Toutefois, toutes les places ne sont pas égales face aux turbulences. Pour moins les ressentir et épargner l’effet “montagnes russes” à votre estomac, choisissez celles situées au niveau des ailes. Vous voyagerez ainsi dans la partie la plus stable de l’avion, mais devrez en accepter la contrepartie : elle est aussi très bruyante.

Vous voyagez avec des enfants (ou avec un bébé)

Les places qu’il vous faut sont définitivement celles situées derrière les cloisons. C’est à cet endroit que les compagnies aériennes installent généralement les berceaux pour installer les bébés, le plus souvent jusqu’à 10kg. Pour les plus grands, il leur sera normalement toléré de s’asseoir et jouer par terre devant vous, ces places disposant d’un peu plus d’espace. Une cloison signifie également pas de passagers devant vous, et donc pas d’agacement à cause de coups de pieds dans les sièges.

Notez toutefois que vous ne pourrez mettre votre enfant dans le berceau qu’après la phase de décollage (qui peut durer jusqu’à une heure sur les plus longs vols), qu’on vous demandera de reprendre votre bébé sur les genoux lors des épisodes de turbulences (ce qui le réveillera probablement s’il dormait) et que, même si cela peut être pratique avec des enfants en bas âge, vous serez à proximité des toilettes, et donc des odeurs et des va-et-vient incessants.

Vous êtes une marmotte (ou un grand rêveur)

Au premier ronronnement des moteurs, vous vous sentez partir. Vos paupières sont lourdes et vous ne rêvez que d’une chose : trouver une position confortable pour vous assoupir. Ce qui, vous en conviendrait, relève de l’exploit dans un avion. La meilleure des options qui s’offre à vous est de réserver une place côté hublot, contre lequel vous pourrez poser votre tête. Pour améliorer encore l’expérience, pensez à choisir la droite ou la gauche de l’appareil, en fonction du sens dans lequel vous dormez habituellement.

Les places côté hublot sont également celles de prédilection si vous voulez profiter du paysage, regarder le monde vu d’en haut, vous perdre dans vos pensées en contemplant les nuages, et pourquoi pas prendre quelques photos pour alimenter votre compte Instagram. Faites cependant bien attention de vous éloigner au maximum des ailes qui vous boucheraient la vue.

Vous avez faim (et aimez manger chaud)

L’altitude vous ouvre l’appétit et votre ventre gargouille aux premières odeurs de cuisine. Peu importe que ce ne soit qu’un plateau repas de compagnie aérienne, vous angoissez à l’avance d’être servi le dernier et de manger tiède un plat que vous n’aurez même pas choisi parce qu’il ne restait plus qu’une seule option.

Il n’y a malheureusement pas de place magique pour être servi en premier, quelle déception. La distribution des repas s’effectue en effet différemment selon la compagnie aérienne, le plan des cabines, l’heure et la durée du vol, etc. Sachez toutefois que vous pourrez être servi en premier, quelle que soit votre place, en commandant à l’avance un repas spécial (végétarien, sans gluten, halal, etc.). Celui-ci sera en effet préparé et apporté à votre place avant les autres, afin d’éviter les erreurs.

Dans tous les cas, soyez rapides! Si sur la plupart des vols, les compagnies aériennes proposent désormais aux passagers de s’enregistrer en ligne et de choisir son siège, la règle du “premier arrivé, premier servi” s’applique. Pensez à vérifier l’heure d’ouverture du pré-enregistrement en ligne, car il peut différer d’une compagnie à une autre (généralement de 24 à 36 heures avant le départ).

Ce billet de blog a initialement été publié sur le HuffPost France.