MAROC
22/05/2018 17h:51 CET | Actualisé 22/05/2018 17h:55 CET

5 clés pour en finir avec les coups de pompe pendant Ramadan

Bien dormir pendant le mois sacré, c'est possible!

PeopleImages via Getty Images

BIEN-ÊTRE - Fatigue, somnolence, manque de concentration... Ramadan rime souvent avec longues soirées et manque de sommeil. Pourtant, il est possible de profiter de l’ambiance ramadanesque sans pour autant payer l’addition pendant la journée. Voici 5 clés pour en finir avec les coups de pompe et vivre le mois sacré en toute sérénité. 

La baisse d’énergie commence à se faire ressentir? Entre les soirées entre amis, les dîners en famille, les tarawihs, les parties de cartes et les repas tardifs... Se dégager 8 heures de sommeil peut sembler mission impossible, et pourtant! Il existe quelques règles simples pour profiter pleinement de l’ambiance ramadanesque tout en évitant les petits désagréments dus au manque de sommeil. 

1 - Planifiez vos heures de repas 

Cela peut sembler simple à dire, mais en réalité, respecter des horaires de repas tous les jours s’avère plus difficile à appliquer. Evitez donc de trop manger au moment du ftour, laissez-vous plutôt une assiette de côté avec toutes les bonnes choses que vous pourrez grignoter au fur et à mesure. 

Pour le dîner, prévoyez un repas léger, pas trop difficile à digérer que vous prendrez soin de consommer relativement tôt, au moins une heure avant d’aller au lit. Prévoyez enfin un petit plateau pour le shour, composé d’aliments sains. La clé est de maintenir 3 repas équilibrés par jour: shour, ftour et dîner.

2 - Évitez les excitants dès le ftour

Rompre le jeûne avec une tasse de café? Très mauvaise idée. Si vous êtes accro à la caféine ou au thé, évitez autant que possible de les consommer au moment du ftour (soit dès la rupture du jeûne). En revanche, le shour est le meilleur moment pour prendre son petit noir sans risquer de passer la nuit les yeux grands ouverts. 

3 - Hydratez-vous intelligemment

Pendant le jeûne, outre le manque de sommeil, c’est la déshydratation qui met le corps à rude épreuve. On s’obligera alors à boire en grande quantité, dès la rupture du jeûne, idéalement de l’eau et des jus faits maison composés de fruits mais aussi de légumes. Veillez donc à inclure au moins un légume à vos jus de fruits pour en tirer les meilleurs bénéfices. Les plus communs sont les concombres, les pousses d’épinards, les carottes ou encore la betterave. Faites preuve d’imagination!

4 - Trouver votre rythme (et gardez-le!)

Il est d’autant plus difficile pour votre corps de s’adapter à tous ces changements si vous vous couchez en plus chaque jour à une heure différente. Résultat? Vous êtes épuisé à longueur de journée. Fixez-vous une heure de coucher régulière et adaptée à votre rythme de travail pour donner à votre métabolisme un repère. Vous serez plus dynamique pendant la journée, et moins sujets aux coups de pompe. Quelle que soit le nombre d’heures de sommeil que vous réussirez à dégager, votre corps saura s’y habituer. Votre horloge biologique vous l’a déjà prouvé avec le changement d’heure, faites-lui confiance.

5 - Ménagez-vous! 

Évitez de marcher sous le soleil, de sortir durant les heures de grande chaleur, et de vous soumettre à une activité physique trop intense comparée à votre rythme habituel. Prévoyez plutôt des micro-siestes de 20 minutes ou des siestes de 1h30 pour recharger vos batteries. L’idée est de reposer son corps sans le plonger dans un sommeil profond. Faire du sport est également préconisé pendant le jeûne. Mais contrairement à ce que l’on peut voir dans les rues, s’infliger un entraînement digne d’un camp militaire n’est pas la meilleure idée. Limitez donc l’effort physique à 45 minutes, avec un rythme modéré. L’essentiel est de ménager son corps qui est déjà mis à rude épreuve.  

LIRE AUSSI