TUNISIE
25/10/2019 18h:19 CET

5 choses que vous devriez garder pour vous à propos de votre couple

Vos amis et votre famille n’ont pas à connaître ces détails intimes sur votre partenaire.

George Marks via Getty Images

Prenez le temps de réfléchir aux conséquences avant de partager des informations d’ordre intime avec vos amis et votre famille sans le consentement de votre partenaire. 

Quand on est en couple, il est normal de vouloir mettre ses amis et sa famille au courant de ce qui se passe avec son ou sa partenaire, dans la mesure où cette personne tient une place majeure dans notre vie.

Mais il est compliqué de se montrer ouvert(e) avec ses proches sans manquer de respect envers sa relation de couple. La limite est difficile à fixer, et dépend des personnes et des couples. L’objectif de cet article n’est pas de faire des généralisations en dressant la liste des sujets qui doivent absolument être abordés ou au contraire évités (sauf si votre partenaire vous fait subir des violences physiques ou psychologiques: dans ce cas, vous devez à tout prix vous confier à un proche ou un professionnel de la santé mentale).

Toutefois, il est bon de réfléchir aux conséquences que peuvent avoir les confidences intimes faites à vos amis et à votre famille sans le consentement de votre partenaire. C’est pourquoi nous avons demandé à des spécialistes des relations de couple de nous dire quels détails il vaut mieux éviter de divulguer, et pourquoi. Voici leurs conseils :

Les dangers d’un excès de confidences

filadendron via Getty Images

“Une fois que vous aurez révélé ces détails sur votre relation à votre famille ou vos amis, ils ne pourront plus faire comme si vous n’aviez rien dit”, souligne Jonathan Robert, spécialiste des relations de couple à Portland, dans l’Oregon.

“Vous risquez de trahir la confiance de votre partenaire. À moins d’avoir la permission de votre conjoint(e), mieux vaut de pas présumer qu’il ou elle serait d’accord pour que vous partagiez avec d’autres personnes des informations d’ordre privé à son sujet.“ 

“Une anecdote sur votre partenaire qui vous paraît mignonne ou amusante peut se révéler très embarrassante pour lui ou elle si vous la racontez à d’autres”, prévient Samantha Rodman, psychologue à Rockville dans le Maryland.

 

Cela pourrait conduire vos amis à avoir une mauvaise opinion de votre partenaire.

Il est courant de s’épancher sur ses problèmes de couple auprès de ses proches. Vous avez peut-être simplement besoin de vous libérer d’un poids, ou souhaitez avoir un autre point de vue sur tel ou tel sujet.

Sachez cependant que même si vous parvenez à recoller les morceaux, vos amis garderont peut-être une image négative de votre partenaire bien longtemps après.“

Une fois le conflit résolu, même si vous aimeriez que vos proches approuvent votre relation, vous risquez de découvrir qu’ils sont toujours en colère et ont des préjugés négatifs à l’encontre de votre partenaire”, explique Ryan Howes, psychologue à Pasadena, en Californie.

 

Votre famille et vos amis peuvent se lasser de vous entendre rabâcher

“Si vous passez votre temps à parler de votre couple, vos amis et votre famille risquent d’en avoir assez”, souligne Samantha Rodman. “Ils font peut-être semblant de s’intéresser à vos confidences alors qu’en fait vous monopolisez la conversation en révélant des détails que personne n’a besoin ni envie de connaître.”

 

Ces détails que vos amis n’ont pas à connaître

izusek via Getty Images

À moins que votre conjoint(e) ne vous donne son accord, réfléchissez-y à deux fois avant de dévoiler certains détails à vos amis.

Dans certains cas, vous pouvez décider de vous confier en toute connaissance de cause à un ou deux proches. En discuter avec tout un groupe d’amis autour d’un brunch ou d’en parler à qui veut l’entendre est complètement différent.

 

1. Les détails de votre vie sexuelle

Ce qui se passe dans votre chambre à coucher ne concerne que votre partenaire et vous. Parler des goûts et des fantasmes de votre conjoint(e) ou commenter ses performances sexuelles revient à trahir sa confiance. “Sans consentement de votre partenaire, discuter en détail de votre vie sexuelle n’est pas acceptable”, insiste Ryan Howes. “Ces informations sont si intimes et potentiellement humiliantes qu’il vaut mieux les garder pour vous, votre partenaire ou éventuellement un thérapeute.”

 

2. La situation financière de votre partenaire

Vos amis n’ont vraiment pas besoin de savoir précisément combien gagne votre conjoint(e), ce qu’il ou elle a perdu à cause d’un mauvais investissement ou le montant du prêt qu’il ou elle est en train de rembourser.“ Avec l’accord de votre partenaire, vous pouvez évoquer le sujet sans entrer dans les détails, par exemple en disant: “Nous avons des difficultés financières”, plutôt que de donner des chiffres précis”, conseille le spécialiste.

Cela vaut aussi pour le cas où la personne qui partage votre vie serait licenciée: “Votre partenaire doit pouvoir décider des personnes à qui cette information est révélée”, précise Jonathan Robert.

 

3. Les traumatismes de votre partenaire

Vous pouvez être tenté(e) de raconter à vos amis ou à votre famille les éventuels traumatismes subis par votre partenaire, pour les aider à mieux comprendre le comportement de la personne que vous aimez ou parce que vous ressentez le besoin d’en parler. Mais n’oubliez pas: il s’agit d’un sujet très sensible et révéler cette information peut revenir à trahir la confiance de votre partenaire.

“Il ne vous appartient pas de parler à d’autres personnes des traumatismes de votre conjoint(e)”, souligne le coach. “Cela paraît difficile, parce que ces révélations vous affectent vous aussi. Peut-être l’histoire de leur passé difficile vous pèse-t-elle. Trouvez la personne adéquate pour en discuter, qu’il s’agisse d’un thérapeute ou d’un coach.”

 

4. L’état de santé physique ou mental de votre partenaire 

Les problèmes de santé de la personne qui partage votre vie, qu’il s’agisse d’infertilité, de dépression ou autre, n’ont rien de honteux. Néanmoins, c’est à elle de décider si elle souhaite ou non en parler avec d’autres gens, et quand.

“Ces informations sont d’ordre privé et, à moins que votre partenaire n’en parle ouvertement, vous vous devez de les garder pour vous ”, rappelle Samantha Rodman. 

 

5. Certains problèmes de couple, dont l’infidélité, font partie d’une zone grise

Selon vos souhaits, vous pouvez choisir d’évoquer vos problèmes de couple avec quelques-uns de vos proches. Mais est-ce le genre de chose à dévoiler à toutes vos connaissances? Probablement pas.

“ Il est préférable de n’en parler qu’à ceux en qui vous avez le plus confiance”, recommande Jonathan Robert. “Demander l’aide et les conseils d’un professionnel permet souvent de dépasser ces obstacles.”

 

Si votre relation de couple est toxique, confiez-vous à un proche

Si vous subissez des violences ou toute autre forme de comportement toxique dans votre relation de couple, en parler à des amis ou à votre famille est vital pour votre sécurité et votre santé mentale et physique, même si cela vous semble difficile.

“Si vous ou vos enfants êtes victime de violences, ou que votre relation de couple vous cause une profonde détresse mentale ou émotionnelle, confiez-vous à quelqu’un, de préférence un professionnel de la santé mentale”, insiste Ryan Howes.

Si les violences physiques sont souvent plus évidentes, les violences psychologiques sont parfois difficiles à détecter. Les tactiques employées par les manipulateurs déforment votre perception des événements et de leur comportement. Ils vous reprochent par exemple des choses dont vous n’êtes pas responsable, jusqu’à ce que vous vous persuadiez que c’est de votre faute. Ils vous coupent de vos amis et de votre famille, vous critiquent et vous rabaissent au point de vous faire douter de vous.

En parler à un proche vous aidera à y voir plus clair. Cette personne pourra aussi vous aider à obtenir l’assistance nécessaire pour rompre sans vous mettre en danger.

 

Comment discuter de votre couple avec d’autres personnes sans blesser votre partenaire

laflor via Getty Images

Avant tout, ayez quelques conversations honnêtes avec votre partenaire pour savoir précisément quels éléments de leur vie ils acceptent que vous partagiez avec d’autres personnes, et qui.

“Il est tout à fait normal et sain de rechercher du soutien en dehors du couple”, explique le psychologue. “Si votre partenaire vous interdit de dire quoi que ce soit sur votre relation à d’autres personnes, c’est mauvais signe. Vous devriez pouvoir parler de certaines choses. Clarifier ce qui peut être dit ou non, et à qui, vous sera très bénéfique.”

“Quand des problèmes surgissent dans votre couple, vous pouvez en général trouver des façons d’en parler aux autres sans entrer dans les détails pour ne pas trahir la confiance de votre partenaire. Parlez de ce que vous ressentez, et non des agissements de votre partenaire ou de tout autre détail à son sujet”, conseille Jonathan Robert.

“Par exemple, si votre conjoint(e) voit son salaire réduit de façon significative, parlez à vos proches du stress causé par vos difficultés financières au lieu de révéler la perte d’argent de votre partenaire et de l’en blâmer.”

 

Cet article, publié sur le HuffPost américain, a été traduit par Iris Le Guinio pour Fast ForWord

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.