TUNISIE
28/11/2018 18h:37 CET | Actualisé 28/11/2018 18h:45 CET

46 cas de divorce sont enregistrés chaque jour en Tunisie

Les chiffres sont en hausse

nd3000 via Getty Images

16.452 cas de divorce ont été enregistrés en Tunisie pendant l’année judiciaire 2016-2017, selon les statistiques publiées par le journal Assabah, mardi 27 novembre.

Ce chiffre correspond à en moyenne 1371 cas de divorce par mois et 46 cas par jour, soit une hausse par rapport à l’année judiciaire 2015-2016 où 14.982 affaires de divorce ont été enregistrées (41 cas par jour). 

En Tunisie, il existe trois types de divorces: Le divorce par consentement mutuel des époux, le divorce à la demande de l’un des conjoints et le divorce à la demande de l’un des époux en raison du préjudice qu’il a subi. 

Le type de divorce le plus courant en Tunisie est le divorce à la demande de l’un des époux (7741 cas contre 7256 lors de l’année judiciaire 2015-2016 ), suivi par le divorce par consentement mutuel (6878 cas contre 6241 en 2015-2016 ), et enfin le divorce pour préjudice (1833 contre 1485 en 2015-2016). 

En Tunisie, l’absence d’éducation sexuelle, la non préparation psychologique et sociale à la vie commune, l’influence des réseaux sociaux, les problèmes financiers, l’interférence néfaste des familles des époux sont mentionnés par les observateurs comme étant les principaux causes de divorces. 

Lire aussi:Pourquoi ces Tunisiens n’ont plus ni l’envie ni la possibilité de faire l’amour avec leur partenaire?

A l’échelle internationale, des chercheurs en psychologie ont étudié les indicateurs de divorce. Le mépris (ignorer son conjoint, lui parler avec un ton sarcastique, les insultes,  remarques désobligeantes, le ressentiment) du partenaire est mentionné comme le premier signe d’une éminente séparation.

 Lire aussi: 

Que pense-t-on des femmes divorcées dans le monde arabe? Réponses dans ce micro-trottoir (VIDÉO)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.