LES BLOGS
13/05/2019 13h:49 CET | Actualisé 13/05/2019 13h:49 CET

3ich tounsi, l’OVNI qui ne laisse pas indifférent

Comme pour les trois quarts des Tunisiens, à cinq mois des législatives, je ne sais pas encore pour qui je vais voter. Je sais par contre pour qui je ne voterai pas...

Huffpost MG

3ich Tounsi et Olfa Terras, beaucoup d’encre a coulé ces derniers jours et les accusations les plus injustes et les plus farfelues ont été lancées. La théorie du complot devient épuisante! Pour connaitre personnellement aussi bien Selim Ben Hassen que Olfa Terras, je n’ai aucune réserve sur les personnes, leurs valeurs, leurs niveaux, leurs compétences, leur intégrité, leur patriotisme….

Pour le premier et pour ce que je connais, le Mouvement Byrsa est encore dans les mémoires et confirme l’engagement sincère et courageux de son fondateur.

Pour la seconde, ma première rencontre avec elle m’avait fortement touchée. J’ai été émue par sa sensibilité et sa manière affectueuse de parler des « gaillards » de Jbal Sammama. J’ai senti une générosité sincère et désintéressée. Une classe de celle qu’on n’acquière pas à force d’apprentissage, on nait avec! Sa détermination à réaliser mille et un gros projets aussi importants les uns que les autres m’avait impressionnée et je demeure sincèrement admirative pour le gigantesque travail accompli par la Fondation Rambourg ces dernières années. Je souhaiterais que plus de personnes de cette trempe s’engagent en politique : la Tunisie y gagnerait en temps, en efficacité, en rayonnement, en coûts et en croissance, tant la médiocrité ambiante nous coûte cher!

Le mieux serait cependant de fonder un parti politique plutôt que d’utiliser une association. Déjà que la confiance est rompue entre les Tunisiens et les partis, ce mélange des genres risque de fragiliser à présent le peu de confiance qui reste entre les Tunisiens et les associations... C’est le véritable reproche que je fais à 3ich Tounsi, dans le contexte de méfiance actuel.

Pour le reste j’adhère et j’espère qu’enfin le niveau du débat va s’élever! J’ai visualisé le podcast avec Lotfi Abdelli, et je trouve que 3ich Tounsi a parfaitement cerné les vraies préoccupations des citoyens : éducation, transport, santé, lutte contre la corruption. Un retour vers les véritables raisons de la révolution. Le reste est du vent ! L’idéologie, les guéguerres entre personnes, l’union pour contrer Ennahdha... On veut remettre sur le tapis la bonne vieille recette des débats identitaires et donc le même piège « Utile » qu’en 2014, pffff.

Le véritable ennemi du pays n’est pas Ennahdha, le véritable ennemi c’est l’incompétence et la corruption, et si nous voulons améliorer notre situation actuelle, c’est bien contre l’incompétence et la corruption qu’il faudra se battre!

Comme pour les trois quarts des Tunisiens, à cinq mois des législatives, je ne sais pas encore pour qui je vais voter. Je sais par contre pour qui je ne voterai pas : les responsables de cette situation économique désastreuse, ceux qui rêvent d’un retour en arrière, ceux qui affirment que la révolution n’a rien de bon, ceux qui abritent en leur sein des porte-drapeaux de la corruption, qui prétextent le pragmatisme pour « oublier » les valeurs de droiture et d’intégrité, NIET! Je continue à suivre avec assiduité l’actualité politique, économique et sociale du pays et j’espère voir une véritable alternative se dégager et devenir crédible d’ici octobre.

Pour 3ich Tounsi, la tâche est difficile, particulièrement dans une société réputée être conservatrice mais qui sait? Ce fabuleux peuple nous a déjà étonné à maintes reprises alors....

Bon vent à 3ich Tounsi et que le meilleur gagne inchallah!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.