ALGÉRIE
23/09/2019 15h:31 CET

39 dossiers de candidatures pour la présidentielle du 12 décembre

Huffpost MG
Mohamed Charfi

L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a reçu 39 dossiers de candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, selon Ali Draâ, chargé de la communication auprès de cette instance, qui a animé un point de presse, ce lundi 23 septembre 2019. « Ce nombre va sûrement augmenter jusqu’à la date du 25 octobre 2019. Il y a des noms connus parmi les candidats. Il y a aussi des noms inconnus qui vont se faire connaître. Nous sommes là pour faire connaître tout le monde. Il faut s’attendre à des surprises. Les noms inconnus risquent de nous surprendre. Cela peut être une dame de fer qui a des principes et des constantes qui peut rassembler autour d’elle la société et sera la première femme présidente en Algérie. Qu’elle soit la bienvenue !», a-t-il déclaré.

 

"L’Autorité n’a pas de médecins qui peuvent se prononcer sur les candidats"

Interrogé sur la présence de certains candidats "loufoques", Ali Draâ a rappelé que des conditions doivent être rassemblées pour se présenter à la magistrature suprême. "Le candidat doit avoir de nationalité algérienne, âgé de 40 ans à la date du 12 décembre et ayant d’un diplôme universitaire. Si un candidat ayant des antécédents psychiatriques se présente à nous, nous ne sommes pas responsables de cela. L’Autorité n’a pas de médecins qui peuvent se prononcer sur les candidats. Cela est de la responsabilité des autres services. Nous fournissons les formulaires de signatures aux candidats qui se présentent à nous", a-t-il précisé. Les chaînes privées ont diffusé ces derniers jours des déclarations peu sérieuses de candidats à la candidature pour la présidentielle du 12 décembre 2019. Cela rappelle le climat qui a précédé les élections annulées du 18 avril 2019 marqué par la présence de candidats atypiques.