ALGÉRIE
09/10/2019 15h:32 CET

33e mardi des étudiants: six manifestants placés sous contrôle judiciaire

Ramzi Boudina / Reuters
Police officers surround a demonstrator during a protest opposing the election that Algeria's veteran ruling cadre has set for December and demanding the freeing of opposition leaders in Algiers, Algeria October 8, 2019. REUTERS/Ramzi Boudina

L’étudiant de l’Université des sciences et technologies Houari-Boumediene (USTHB), Fouad Bachène, et les autres citoyens, Slimane Hamitouche, Amar Rokeiba, Noureddine Khimour, Lyes Rachid, et Ali Mechoud, interpellés mardi 08 octobre 2019 lors de la marche, réprimée, des étudiants, ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près le tribunal de Bainem.

Les chefs d’inculpation sont “attroupement non armé” et “désobéissance” et “atteinte à l’ordre public”, ont fait savoir le collectif de la défense. 

Plusieurs étudiants ont été interpellés hier à Alger, lors de la marche, réprimée, des étudiants, accompagnés par des citoyens. 

Tous les étudiants ont été relâchés sauf Fouad Bachène, étudiant à l’USTHB.

Ses camarades ont organisé dans plusieurs facultés d’Alger des sit-ins pour protester contre la violence policière. A l’USTHB, les étudiants ont été empêchés de quitter l’enceinte de l’université, encerclée par un dispositif policier.

Les étudiants de l’école polytechnique, située à El Harrach, et de la faculté centrale, ont également tenu des sit-in.