MAROC
21/03/2018 19h:01 CET

30.000 dirhams d’amende pour l’AS FAR après le saccage du stade de Rabat

Le club marocain a été condamné pour les actes de ses supporters.

AIC Presse

ACTES DE VANDALISME - Suite aux actes de vandalisme ayant perturbé le match qui a opposé l’AS FAR à l’Ittihad Riadi de Tanger, dimanche au Complexe Sportif Prince Moulay Abdallah à Rabat, la commission de discipline et de fair-play de la Fédération royale marocaine de football a décidé d’adresser un avertissement à l’AS FAR assorti d’une amende de 30.000 dirhams.

La sanction est tombée mardi et les Militaires se souviendront sans doute longtemps de cette 21e journée en championnat de la Botola Maroc Télécom D1. Malgré sa victoire 2-1 face aux Tangérois, les actes de vandalisme ayant sévi durant le match ont eu de lourdes conséquences pour l’AS FAR.

En plus d’écoper d’un avertissement, le club marocain s’est vu attribuer l’amende salée de 30.000 dirhams. Somme qui servira sans doute à réparer les dégâts causés par les supporters “ultras”. Les sièges du complexe prince Moulay Abdellah de Rabat ont été saccagés et les supporters ont envahi le terrain.

L’IRT aussi a été sanctionné d’une amende de 10.000 dirhams en conséquence des jets de fumigènes ayant contraint l’arbitre à interrompre la rencontre. Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident arrive du côté de l’IRT et de l’AS FAR. Un rappel à l’ordre en conséquence.