MAROC
29/06/2018 09h:37 CET

3 ans de prison ferme et 3000 DH d'amende à l’encontre du journaliste Hamid El Mahdaoui

La Cour d’appel avait décidé de le juger séparément des autres détenus du Hirak.

DR

JUSTICE - La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a rendu son verdict hier soir. Poursuivi pour “non-dénonciation d’un crime portant atteinte à la sûreté intérieure de l’État”, le journaliste et directeur du site Badil.info Hamid El Mahdaoui a été condamné ce 28 juin au soir à une peine de 3 ans de prison ferme et une amende de 3000 DH.

D’abord poursuivi dans le cadre des procès du HIrak, la Cour d’appel avait décidé de le juger séparément des autres détenus du Hirak, lors d’une audience à part.

Les 53 détenus ont été condamnés mardi dernier à des peines allant de un an an de prison avec sursis à 20 ans de prison ferme. Plusieurs manifestations en soutien aux détenus condamner, au Maroc comme à l’étranger, sont organisées cette semaine. Si les détenus font appel dans les 10 jours, le procès en appel attendu en septembre prochain, comme la déclaré au HuffPost Maroc l’avocat Abdelkarim Elmoussaoui, membre du comité de défense des détenus du Hirak du Rif.