TUNISIE
27/09/2018 17h:12 CET

2ème sommet international de Women In Africa Initiative: Quand les femmes africaines se mobilisent

"C’est le moment. C’est votre moment femmes africaines”

Facebook/Women initiative

Des centaines de femmes et d’hommes, venus des de 22 pays africains et de 14 pays en dehors du continent ont assisté, jeudi, au premier jour du deuxième sommet International Women In Africa Initiative, première plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel.

Durant la cérémonie d’ouverture, sous le thème: “Regarder l’Afrique avec confiance, croire en ses talents”, Hafsat Abiola, présidente de WIA initiative depuis le 05 juin 2018, a insisté sur le rôle joué par les femmes sur le continent: “Croyez en vous même. N’attendez pas que les autres changent les choses pour vous. Ayez confiance en vous, faites le vous même. C’est le moment. C’est votre moment femmes africaines” a-t-elle clamé ajoutant que la femme africaine était la clé pour le développement du continent.

“Les femmes doivent prendre leur place sans s’en excuser” a-t-elle conclu avant de céder la parole à l’ancien lauréat du Prix Nobel de Littérature: Akinwande Oluwole Babatunde Soyinka.

 

De son côté, le Roi Mohamed VI, a adressé via son conseiller Abdellatif Menouni une message de soutien aux femmes africaines: “Aucun pays, aucune société, aucune entreprise ne peut relever les défis actuels sans les femmes” a-t-il affirmé.

 

Mettant en avant les efforts de développement de l’Afrique, il ajoute: “En la matière, et c’est là notre conviction, l’affirmation du principe d’égalité des femmes et des hommes est le moyen adéquat pour atteindre une prospérité profitable à toutes et à tous. 

Selon lui, ”Tout frein à la jouissance par les femmes de leurs droits, constitue une entrave au développement du Continent. Si l’Afrique est confrontée à plusieurs défis structurels, la femme ne devrait pas en payer le tribut. Elle doit, au contraire, constituer un pilier majeur dans la construction de sociétés capables de s’adapter aux transformations et aux nouveautés, présentes et à venir”. 

À la suite de cette introduction, un panel sous le thème “Confiance dans
l’Afrique et confiance dans les femmes africaines” s’est déroulé autour de Fatimata Wane,Journaliste à France 24, d’Ismail Douiri, Directeur général d’Attijari Wafa Banque, de Michelle Lafarge associée-gérante à Lazard Frères, de Stéphane Bacquaert, P-DG de Wendel Africa et de Lamia Merzouki, Directrice général adjointe de Casablanca Finance city.

Lors de celui-ci il a été question des mutations économiques et sociales vécues par l’Afrique notamment grâce au développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les intervenants ont expliqué les raisons qui les ont poussé à investir et à ancrer leur activité en Afrique mais surtout les raisons qui les ont poussé à faire confiance aux femmes dans leur recherche de talents pour développer le continent non seulement en les encourageant mais aussi, en privilégiant leurs compétences pour les plus hauts postes managériaux au sein de leurs entreprises.

En parallèle, quatre sessions de rencontres en face face avec des success stories féminines africaines ont eu lieu: Y ont participé Houria Alaoui, directrice de la Banque de Flux à l’international de la société générale, Kenza Benchekroun Belabess, responsable zone Rabat & Saiss au sein de la Business line auto Eqdom, Kaoutar Ennayer, directrice de l’agence Casablanca Moulay
Youssef chez société générale Maroc, Mary-Lisa Durban, responsable du développement international de la philanthropie d’entreprise chez Orange Foundation, Asma Ennaifer, directrice des relations extérieures, RSE
et innovation d’Orange Tunisie, Tamsin Jones, co-fondatrice et directrice exécutif the Boardroom Africa, Katia Cheron, directrice RH, responsable Hsse
d’Engie africa et Samia Chérif, directrice-générale du HuffPost Maghreb.

 

Interrogé par le HuffPost Tunisie, plusieurs participantes ont souligné l’importance de telles initiatives: “Le Wia est une occasion unique pour les femmes africaines de mettre en avant leurs talents, leurs compétences, tout en formant un réseau capable d’être solidaire” note Chinekwu Duru.

Quant à Camille, participante Guinéenne, ce sommet permet mettre l’accent sur “le pouvoir des femmes en Afrique, qui, comme l’a expliqué Hafsat Abiola, sont le moteur du développement du Continent”.

Le Women In Africa Initiative tient son deuxième sommet mondial à Marrakech les 27 et 28 septembre.

Durant la soirée du jeudi, la promotion 2018 du WIA entrepreneurship Programme 54, sera récompensée. À l’initiative de la Fondation Women In Africa Philantropy, 54 femmes, entrepreneures africaines, de 52 pays ont vu leurs projets être retenus dont la tunisienne Amira Cheniour pour son projet Seabex. Ces femmes seront suivies, formées, appuyées par le WIA initiative et son réseau afin de développer leurs entreprises.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.