ALGÉRIE
23/08/2019 11h:55 CET

27e vendredi: Les manifestants se rassemblent à Alger

Les premiers manifestants ont donné le coup d’envoi de ce 27e vendredi à Alger. Ils sont des centaines à rejeter, encore, le panel de Karim Younes et  un Etat militaire, scandant des slogans hostiles à Gaid Salah et “les généraux”.

Le mouvement populaire entamait son 6e mois, jour pour jour, hier, jeudi 22 août.  Aujourd’hui, 27e vendredi, les manifestants sont au rendez-vous, pour battre le pavé et exprimer leur refus de ce pouvoir et de ses initiatives de “sortie de crise”.

A la rue Didouche Mourad, les premiers manifestants scandaient, haut et fort, leur ras-le-bol des généraux avant de reprendre “dawla madania machi 3askaria”. Ils se sont vite mis à fustiger le panel de dialogue de Karim Younes, avant de scander “Ali Benflis, dégage”.

Le président du parti de Talaie El Hourriyat a rencontré hier l’ex-P/APN, pour évoquer la crise politique et proposer ses solutions. Ali Benflis a de nouveau suggéré des élections dans un délai de 6 mois, estimant toutefois que certaines conditions doivent être garanties. 

Les manifestants se dispersent par groupe, sans atteindre la Grande-Poste pour éviter d’entrer en contact avec les forces de l’ordre, dont le dispositif est identique à ceux des semaines passées.