MAROC
07/02/2019 14h:24 CET

25% des Français pensent que l'immigration est organisée par les élites pour le grand remplacement des Européens

Complot sioniste international, attentats du 11 septembre, drogue et CIA... 10 théories du complot ont été proposées pour l'enquête.

EschCollection via Getty Images
1.760 ont été interrogées.

COMPLOTISME - L’Institut français d’opinion publique (Ifop) a dévoilé sa deuxième grande enquête, réalisée pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, sur le complotisme et les Français. Parmi les thèmes abordés, l’immigration, les Illuminati ou encore le complot sioniste apportent un éclairage sur le rapport des Français avec les théories du complot.

1.760 personnes ont été interrogées au travers d’un questionnaire en ligne du 21 au 23 décembre 2018. Cette nouvelle enquête “met en lumière l’influence préoccupante des représentations conspirationnistes dans la société française: si deux Français sur trois sont relativement hermétiques au complotisme, 21% des personnes interrogées se déclarent cependant ‘d’accord’ avec 5 énoncés complotistes parmi les 10 qui leur ont été soumis”, souligne la Fondation Jean Jaurès sur son site.

Fondation Jean Jaurès

Dans ces 10 théories complotistes, c’est l’idée d’un complot sur les vaccins qui arrive en tête du podium. 43% des personnes interrogées sont totalement d’accord avec le fait que “le ministère de la Santé (français, ndlr) est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins”. Viennent ensuite “l’accident de voiture au cours duquel Lady Diana a perdu la vie est en fait un assassinat maquillé” (34% totalement d’accord) et “Les Illuminati sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population” (27% totalement d’accord).

L’immigration, elle aussi, est un complot pour 25% des sondés

Alors que la France fait face à une vague d’arrivées de migrants depuis 2015 et que l’Union européenne est confrontée à la montée des extrêmes et aux tensions concernant l’immigration, le sujet, proposé dans cette nouvelle enquête, arrive aussi en tête des théories du complot. 25% des personnes interrogées sont totalement d’accord avec le fait que “l’immigration est organisée délibérément par (les) élites politiques, intellectuelles et médiatiques pour aboutir à terme au remplacement de la population européenne par une population immigrée.” 59% des Français questionnés sur le sujet n’y croient cependant pas.

Fondation Jean Jaurès

Les dernières théories du complot abordées remportent à peu près les mêmes résultats: “Seule une poignée d’initiés est capable de décrypter les signes de complot qui ont été inscrits sur les billets de banque, les logos de marques célèbres ou dans des clips musicaux” (23%), “Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale” (22%), “Le trafic de drogue international est en réalité contrôlé par la CIA” (19%), “Le gouvernement américain a été impliqué dans la mise en œuvre des attentats du 11 septembre 2001” (17%), “Certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes” (15%) et “Les Américains ne sont jamais allés sur la lune et la NASA a fabriqué des fausses preuves et de fausses images de l’atterrissage de la mission Apollo sur la lune” (9%).

“Six des dix théories du complot proposées étaient connues de la moitié ou plus des répondants avant l’enquête: celles sur la mort de la princesse de Galles (connue de huit Français sur dix), les attentats du 11-Septembre, l’opération Apollo XI (le premier pas de l’homme sur la Lune), les vaccins, les ‘Illuminati’ ou encore l’existence d’un ‘complot sioniste à l’échelle mondiale’. Aucune des dix proposées n’est connue de moins de un sondé sur trois”, précise la Fondation Jean Jaurès.

Qui sont les plus conspirationistes ?

L’Ifop s’est intéressé à un échantillon représentatif de la population française pour réaliser son enquête. Ce sont les jeunes de moins de 35 ans, les Français les moins diplômés et les catégories sociales les plus défavorisées qui adhèrent le plus aux théories du complot, selon l’enquête. “28% des 18-24 ans adhèrent à 5 théories ou plus, contre seulement 9% des 65 ans et plus”, précise le document.

“En outre, les personnes qui ont le sentiment de ne pas avoir réussi leur vie sont surreprésentées chez celles qui adhèrent à un plus grand nombre de théories du complot que la moyenne”, ajoute-t-il.