ALGÉRIE
22/06/2018 15h:33 CET

25% de l'eau potable fournie par les stations de dessalement d'eau de mer dans les 3 prochaines années

L’Agence nationale des barrages et transferts a accueilli 40 dossiers d’investissement actuellement à l’étude.

naumoid via Getty Images

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a déclaré jeudi à Mostaganem, que les stations de dessalement d’eau de mer fourniront 25 % de l’eau potable au niveau national dans les deux à trois prochaines années au maximum.

“Le système de dessalement d’eau de mer fournit actuellement 17 % de l’eau potable. Ce taux peut atteindre 20 % grâce aux 11 stations entrées en service”, a indiqué M. Necib.

“Ce système contribuera à 25 % de la fourniture d’eau potable dans les deux à trois prochaines années à l’échelle nationale après l’entrée en service de quatre nouvelles stations de dessalement d’eau de mer actuellement en phase du lancement des travaux”, a-t-il ajouté.

Le premier responsable du secteur a expliqué que “l’Algérie, tout comme de grands pays du monde, investit dans le domaine de dessalement d’eau de mer dans le cadre du plan national de sécurisation de l’eau potable”.

Et d’ajouter : “Nous sommes entrain de cueillir les fruits de la vision juste du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika”, tout en rappelant la situation difficile en 2000 marquée par la sécheresse qui a duré plus de 10 ans.

Le ministre a fait savoir que le défi actuel de dessalement d’eau de mer comporte l’amélioration des capacités de gestion et de maîtrise de la station de Mostaganem, qui fournit plus de 80% des besoins journalier en eau de la wilaya.

S’agissant de l’investissement dans les domaines du tourisme aux abords des barrages et des oueds, Hocine Necib a déclaré que l’Agence nationale des barrages et transferts a accueilli 40 dossiers d’investissement actuellement à l’étude, signalant que son département ministériel a fait une correspondance aux walis dans ce sens.

Il a également fait part de l’achèvement de l’élaboration des cahiers de charges et la constitution d’une commission multisectorielle pour l’octroi de concessions et la concrétisation des projets dans les plus brefs délais.

Le ministre a procédé à Mostaganem au lancement de la réalisation de la première tranche du périmètre agricole irrigué de la plaine d’El Alb sur une superficie de 6.000 hectares au sud-ouest de la wilaya et à la mise en service du réseau d’alimentation en eau potable de plus de 7.000 habitants des zones rurales de la commune de Sirat (sud de la wilaya).