TUNISIE
08/01/2019 17h:32 CET

2 262 personnes ont péri en traversant la Méditerranée en 2018

Des chiffres alarmants

FEDERICO SCOPPA via Getty Images

2 262 migrants ont péri en tentant de traverser la Méditerranée en 2018, a fait savoir le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR). Une chiffre en baisse par rapport à 2017 ( 3 139 personnes).

La même année, 113 482 personnes ont pu atterrir en Europe par la mer, via l’Espagne en premier lieu (5 756 arrivées en 2018 contre 22 103 en 2017). 

Avec le durcissement de sa politique migratoire, l’Italie enregistre une baisse des arrivées: 23 371 arrivées contre 119 369 en 2017, soit moins que la Grèce qui a assisté à l’arrivée par la mer de 32 497 personnes. 

Les migrants viennent principalement de la Guinée(13.068 personnes), puis le Maroc (12.745), suivie par le Mali (10.347). 

Côté tunisien, les drames se sont succédés cette année. Cet été, des dizaines de jeunes ont trouvé la mort, noyés à Kerkennah, lors de la traversée de la mer Méditerranée. 

Pour éviter ces incidents, l’Europe souhaiterait installer une sorte de plateforme d’accueil où les migrants viendront déposer leurs demandes d’asile avant d’être autorisés ou non à entrer en Europe. 

Une solution déjà décriée par la diplomatie tunisienne: “Nous sommes naturellement contre la mise en place de ‘plateformes de débarquements’. Cela n’a pas été proposé à la Tunisie, et s’ils le proposent, nous pensons qu’il y a d’autres comportements pour résoudre cette crise migratoire”, avait avancé Khemaies Jhinaoui, le ministère des Affaires étrangères. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.