ALGÉRIE
31/08/2018 09h:53 CET

1e Festival "Open space" du théâtre d’expression amazighe en avril

Le festival “Open space” du théâtre d’expression amazighe des amateurs constituera “une pépinière pour les jeunes talents et œuvrera à enrichir le 4ème art.

Kozlik_Mozlik via Getty Images

La première édition du festival “Open space” du théâtre d’expression amazighe des amateurs sera tenue en avril prochain, a appris l’APS, jeudi au cours de la cérémonie de clôture des 4ème assises de l’université d’été des Aurès du mouvement associatif culturel amazigh et de la société civile.

Le festival “Open space” du théâtre d’expression amazighe des amateurs constituera “une pépinière pour les jeunes talents et œuvrera à enrichir le 4ème art, notamment d’expression amazighe”, ont souligné les participants à l’université d’été, dans leurs recommandations présentées à la clôture de cet événement.

Les présents, membres d’associations culturelles et de la société civile, ont appelé les Directions de la culture et celle de la jeunesse et des sports à encourager les jeunes à la création de troupes théâtrales et à en faire des maisons de jeunes et autres espaces “des lieux de création et de diffusion théâtrale”.

Ils ont également suggéré d’accompagner le processus de l’édition et de l’impression des livres en Tamazight et ont proposé l’augmentation du volume horaire des émissions radiophoniques en tamazight, notamment dans ses variantes, kabyle et chaouie.

Les animateurs des 4èmes assises de l’université d’été des Aurès du mouvement associatif culturel amazigh ont également suggéré de baptiser le Théâtre régional de Batna au nom de Chebbah El Mekki (1894-1991), dramaturge, homme de théâtre et militant anticolonialiste. 

Pas moins de 190 participants, venus de 18 wilayas, ont pris part aux 4èmes assises de l’université d’été des Aurès du mouvement associatif culturel amazigh, ouvertes lundi dernier en présence du secrétaire général (SG) du Haut commissariat à l’Amazighité HCA, Si El Hachemi Assad.

Ces assises ont abordé les mécanismes devant permettre au théâtre d’être “un espace pour la promotion du patrimoine, de la langue et de la culture amazighs”, a indiqué à l’APS, le président de l’association Tamazgha Aurès Forum, initiatrice de cet événement,  El Hadi Bouras.

Ouvertes sous le slogan “Le théâtre, un espace pour tous, et l’amazighité une langue d’art et de créativité”, cinq ateliers d’écriture, de mise en scène et de scénographie, en plus de conférences sur le mouvement théâtral amazigh ont ponctué les travaux de cette université d’été de Batna, a détaillé M. Bouras.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture de ces assises, Si El Hachemi Assad a réitéré l’engagement du HCA ”à accompagner et à appuyer toutes les activités culturelles associatives oeuvrant à préserver le legs culturel et historique amazighs à travers tout le territoire national”.

Le SG du HCA, valorisant ce genre de manifestations, a attesté que les initiateurs de ces espaces d’échanges oeuvrent ”à encourager les créateurs dans les quatre coins du pays et à valoriser leurs réalisations et prouesses scientifiques et artistiques, en tamazight ou traduits vers cette langue et ambitionnent d’enrichir et de promouvoir la langue amazighe”.