TUNISIE
10/10/2018 07h:51 CET

17 ème Sommet de la Francophonie: La langue française comme facteur de "vivre ensemble"

Le Sommet qui célèbre son 50ème anniversaire en 2020, a choisi la Tunisie comme pays hôte.

Courrier International N 1428 du 15 au 21 mars 2018

Sous le thème du “Vivre ensemble” se tient le 17ème Sommet de la Francophonie, accueilli cette année par l’Arménie, du 10 au 12 octobre 2018. 

C’est à Erevan que les chefs d’États se rencontrent pour cet événement d’envergure, qui se tient tous les deux ans. Pendant la semaine du 7 au 12 octobre, le village de la francophonie, situé au coeur de la capitale arménienne, accueille les pavillons de tous les pays de l’espace francophone, membres de l’OIF, l’Organisation Internationale de la Francophonie. Des pavillons qui représentent chaque pays avec ses pièces phares de l’artisanat, ou encore en danse et chants.  

La Tunisie, qui accueillera le prochain Sommet, ne faisait pourtant pas partie du décor. Selon une source de l’OIF, le  gouvernement tunisien n’aurait pas répondu à l’appel à participation lancé par l’organisation à l’ensemble des pays membres. 

En 2020, le Sommet célébrera son 50ème anniversaire et a désigné la Tunisie comme pays hôte. Un grand enjeux pour le pays qui va devoir se préparer pour accueillir des visiteurs des quatre coins du monde.

Le Président de la Tunisie Béji Caid Essebsi est donc présent cette année à Erevan, accompagné d’une délégation. Il prendra part à la conférence, qui se tiendra le 11 octobre au centre de conférences, avec notamment la présence de Hatem Chahreddine Ferjani, Secrétaire d’État auprès du Ministère des Affaires Etrangères. Il y prononcera prononcera d’ailleurs un discours à cette occasion avant de rencontrer plusieurs chefs d’État et de gouvernement.

“Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité: source de paix et de prospérité pour l’espace francophone”, c’est ainsi que l’OIF décrit sa thématique pour cette année. 

Avec un focus sur l’égalité femme/homme ainsi que la jeunesse, les différentes activités de ce Sommet portent sur le “vivre ensemble”, le “libre ensemble”, à travers les conférences, l’art, la culture et l’échange, mais surtout le partage et l’union.

La diversité des participants, venus des quatre coins du monde et l’accueil chaleureux des Arméniens font la richesse de cet événement. 

La langue française conquiert le monde non-francophone

L’Arménie n’étant pas un pays francophone, beaucoup diraient qu’il est en effet francophile. Apprendre le Français relève ici d’un choix personnel, et de plus en plus de jeunes en sont attirés. On retrouve d’ailleurs l’UFAR, l’Université Française en Arménie en pleine ascension. 

On constate alors, notamment avec les extraits d’articles ci-dessous, que la langue française essaye de se faire une place en élargissant cet espace francophone même dans les régions où une très faible portion de la population l’utilise. 

L’Arménie, la Bulgarie, la Roumanie ou encore les Emirats arabes unis (comme pays observateur) font partie du paysage du Sommet de la Francophonie. 

Tous les facteurs sont bons pour promouvoir la langue de Molière, plus que jamais. En faire “la première langue d’Afrique”, ou saisir l’opportunité de “promouvoir le français et le multilinguisme au sein des institutions européenne”? 

“De nombreux intellectuels africains y voient des relents colonialistes”, dit le chapeau dans l’article ci-dessous. Jacques Krabal et Jacques Chagnon, membres de l’APF, Assemblée Parlementaire de la francophonie, dans une entrevue journalistique à l’occasion du 17ème sommet, parlent d’une nouvelle ère, d’une nouvelle pensée, force de proposition pacifique et loin de toute perspective colonialiste, “c’est finit ce temps là!”, a-t-il insisté. 

“Ce n’est pas la francophonie contre les autres langues”, a-t-il souligné, “c’est la francophonie avec les autres langues, en vue d’unir nos forces”. 

Courrier International N 1428 du 15 au 21 mars 2018
Courrier International N 1428 du 15 au 21 mars 2018

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.