LES BLOGS
14/01/2019 10h:23 CET | Actualisé 14/01/2019 10h:23 CET

14 janvier: Du brouillard naîtra l'éclaircie

Pourtant, il nous incombe la lourde tâche de nous relever et d’avancer pour faire de notre pays, un véritable État et non un capharnaüm.

ANIS MILI via Getty Images

En ce 14 janvier, Il y a une impression de deuil national et populaire. Ni drapeau ni coeur à la joie d’avoir sauté d’une dictature à une autre menaçante et plus infâme. Même le temps s’y met. Pluies et froid à volonté. 

Un peuple ridé, édenté, vieilli et sans rêves. Un triste bilan fait de peur et de regrets.

Pourtant, il nous incombe la lourde tâche de nous relever et d’avancer pour faire de notre pays, un véritable État et non un capharnaüm, un dépotoir ou une immense mosquée tournée vers la mort et l’au-delà.  Plus de vie et de vue que sur les houris et la géhenne.

Une révolution tournée en cauchemar ravie par un ramassis de mercenaires, de vendus, de traîtres et de tueurs qui se cachent derrière la religion. 

Certains tuent au nom de Dieu dont ils se font mandataires. D’autres virent en caméléon, changent d’hymne avec le vent et se cachent derrière les premiers pour un temps. Ils vendraient leur propre mère pour un siège. Pourvu qu’ils soient à la gouverne fussent-ils avec le diable en personne.

Tous des roturiers. 

Partis et politiciens, des justiciers à la traîne du pouvoir et des médias, leurs dentiers, sauf quelques-uns, par respect.

Ils sous estiment les rêves et leurs splendeurs, la jeunesse et ses élans, les femmes tunisiennes et leur force.

Téméraires et convaincues, elles arracheront l’injustice de notre pays, le voile épais de l’obscurité et ramèneront la liberté et la dignité.

Nos jeunes ne fuiront plus vers la mer et la montagne, la drogue et le repli. Ils reviendront vers leur pays.

Ensemble pour l’inscrire à la solde d’une solide démocratie. Un pays et non un bastion du Califat. Une nation et non une faction. Un peuple et non une peuplade dont aucun ne fera sa razzia. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.