30/04/2018 16h:30 CET | Actualisé 30/04/2018 16h:30 CET

14 accords signés entre le Maroc et la République du Congo

Investissements, agriculture, enseignement, logistique, santé...

AIC PRESS

COOPÉRATION - Investissements, agriculture, enseignement, logistique, santé... 14 accords de coopération ont été signés, lundi 30 avril, par le roi Mohammed VI et le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, au Palais du peuple à Brazzaville.

Des accord économiques, d’abord, visant notamment à promouvoir et protéger les investissements entre les deux pays, et à éviter la double imposition et l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu. 

Le développement de la coopération en matière de pêche maritime, d’aquaculture, d’agriculture et d’élevage figurait également au menu de la série d’accords signés par les deux chefs d’État et leurs ministres concernés.

Un accord concernant la réalisation d’un point de débarquement en République du Congo a été signé par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch, et le ministre congolais des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso.

Dans le domaine de l’éducation et de l’alphabétisation, un protocole visant à négocier un programme de coopération entre les deux pays a été signé.

Un accord a également été conclu entre l’OFPPT, l’Agence marocaine de coopération internationale et le ministère congolais de l’Enseignement technique et professionnel afin d’accueillir, au Maroc, en formation initiale, vingt stagiaires congolais par an, et de former et perfectionner dix formateurs congolais par an dans divers secteurs. L’OFPPT devra aussi accompagner et mettre en place des centres de formation professionnels, répondant aux besoins des secteurs prioritaires au Congo en main d’œuvre qualifiée.

Le secteur de la santé a également fait l’objet d’accords de partenariat en matière de formation continue des professionnels de santé congolais et de formation de base des paramédicaux. Des formations du personnel du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHUB) sont prévues.

Un accord visant à promouvoir la coopération entre les organismes centraux du tourisme des deux pays, leurs établissements nationaux, ainsi qu’entre les agences et associations professionnelles du tourisme, a été signé.

Plusieurs accords ont enfin été signés dans le domaine des énergies et des hydrocarbures, afin de développer l’échange d’expériences entre les deux pays, l’assistance technique pour le montage de projets pour l’électrification en milieu rural, l’organisation de stages et de cycles de formation, et d’encourager les investisseurs privés à réaliser des projets dans les énergies renouvelables.