ALGÉRIE
07/10/2019 20h:06 CET

11ème Festival de musique symphonique d’Alger : "les jeunes fêtent la musique"

Fayçal Métaoui pour le HuffPost Algérie
conférence de presse du festival symphonique à Alger

Le 11ème festival culturel international de musique symphonique d’Alger aura lieu du 12 au 17 octobre 2019 à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaih. Seize pays participent à cette édition avec l’Egypte comme invité d’honneur. “L’Egypte, qui est la patrie d’Oum Kaltoum, de Mohamed Abdelwahab et de Abdelhalim Hafez, est un des pays fondateurs de notre festival. L’Egypte a participé depuis la première édition du festival. Pendant six soirées, Alger sera la destination internationale de la musique symphonique”, a déclaré Abdelkader Bouazzara, commissaire du festival, lors d’une conférence de presse, ce lundi 7 octobre, à l’Institut national supérieur de musique (INSM) Mohamed Fawzi d’Alger. L’Egypte sera présente avec l’Orchestre symphonique du Caire qui sera dirigé par le maestro Ahmed El Saedi, président de la Société philharmonique d’Egypte.  En plus de l’Algérie et de l’Egypte, la Tunisie, la Syrie, la Tchéquie, la Corée du Sud, l’Ukraine, la Chine, l’Italie, la Turquie, l’Autriche, la Russie, la France, la Suède, le Japon et l’Allemagne participent au festival. “Des pays qui ont une tradition de musique savante, académique et traditionnelle. Ils sont toujours fidèles à ce rendez-vous annuel, culturel et international. Ce carrefour rassemble chaque année, les meilleurs musiciens, chefs d’orchestre, interprètes et chanteurs lyriques”, a souligné Abdelkader Bouazzara en saluant “le public mélomane et connaisseur” qui assiste nombreux aux soirées du festival depuis sa création.

 

Lotfi Saidi dirigera l’Orchestre symphonique pour la première fois

“Notre slogan est “le professionnalisme au service de la culture”. “Notre festival est placé également sous le signe les jeunes fêtent la musique. Ils vont parler une seule langue, celle que tout le monde comprend, la musique. Les jeunes vont nous donner le “la”. Nous donnons un coup de jeune au festival. Les talentueux instrumentistes sont notre avenir”, a-t-il dit. Il a annoncé que lors de la cérémonie d’ouverture, prévue samedi 12 octobre 2019, à 18 h 30, l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger sera dirigé pour la première fois par Lotfi Saidi, 36 ans, avec la présence de musiciens égyptiens. La Chorale Ranime sera, elle, sous la direction de Wieme Benamar Hammouda, actuelle chef du chœur de l’INSM et dont le père est un des fondateurs de l’Orchestre symphonique national. La chorale interprétera du chant diwane, du mouachah (“lama bata”), de l’andalou (“ya man malakni”), du chant saharien ainsi que des extraits du répertoire du britannique Karl Jenkins dont la célèbre “The song of spirit”. Côté chant lyrique, la soirée sera assurée par le ténor algérien Imad Eddine Eddouh et la mezzo-soprano suisso-cubaine Ana Häsler, considérée comme une excellente récitaliste avec six albums à son actif. Au programme : Suppé, Bizet, Dvorak, Sartori, Roig, Mozart, Verdi et Salim Dada (lounga Nahawound). Noureddine Saoudi, directeur général de l’Opéra d’Alger, présent lors de la conférence de presse, a salué les récentes expériences de fusion entre la musique andalouse algérienne et la musique symphonique dont celle de la chanteuse Lila Borsali. Il a évoqué la contribution du maestro Amine Kouider et du jeune chef d’orchestre Lotfi Saidi à ces projets musicaux. Le festival a, selon lui, contribué à la création d’orchestres symphoniques à travers le pays (notamment dans les instituts régionaux de formation musicale, IRFM). “Cela donne une vue d’ensemble sur ce que pourrait être notre avenir lorsqu’il est orienté vers l’art, la culture et l’excellence”, a souligné Noureddine Saoudi. Le prix des billets est fixé à 600 dinars. Ils sont disponibles au niveau du guichet de l’Opéra d’Alger tous les jours de 10 h à 17h. Les soirées débutent à 18 h 30.