MAROC
29/05/2018 17h:50 CET

Après 10 jours de Ramadan, plus de 75 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies et détruites

Les autorités les ont jugées impropres à la consommation.

Mohamad Torokman / Reuters

RAMADAN - C’est l’un des premiers constats de ces dix premiers jours de Ramadan établi au niveau des régions Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. Selon la direction régionale de l’Office nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), sur les deux régions, un total de 76,7 tonnes de denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisies et détruites. 

111.723 tonnes de produits contrôlés depuis le début du Ramadan

Et c’est la région de Casablanca-Settat qui s’en sort le plus mal, avec plus de 68 tonnes détruites. Parmi cette saisie impressionnante, le communiqué de la direction régionale de l’ONSSA indique 43 tonnes de viandes blanches, 9 tonnes de viandes rouges, 7 tonnes de produits de la minoterie, 4 tonnes de produits de la pêche, 2 tonnes de produits laitiers et 2 tonnes de divers produits laitiers. Tous ces produits ont été retirés du circuit de commercialisation.

Depuis le début de la période sacrée, 111.723 tonnes de produits alimentaires importés ont fait l’objet de contrôles aux frontières. Une quantité énorme dont 238 tonnes de produits refoulés pour non-conformité aux exigences réglementaires en vigueur.

En plus de ces saisies, les brigades de contrôles du même organisme effectuent régulièrement des contrôles sanitaires. En tout, 669 visites ont été réalisées par les inspecteurs au niveau du marché local dont 561 au sein des commissions mixtes provinciales et préfectorale.

 

1.198 visites de contrôle effectuées

Sur la zone géographique de Rabat-Salé-Kénitra, l’ONSSA annonce un nombre total de 8,37 tonnes de produits reconnus périmés ou impropres à la consommation. Dans un communiqué, la direction régionale de l’ONSSA précise qu’ont ainsi été saisis et retirés du circuit de commercialisation durant cette période, 3507 kg de viande blanche, 2484 de viandes rouges et abats, 696 kg de produits de la pêche, 654 kg de lait et produits laitiers, 253 kg de biscuits et pâtisseries, 183 kg de produits de charcuterie, 127 kg d’huiles alimentaires, 80 kg de conserves végétales, 73 kg de miel, 71 kg de fruits et légumes frais, 48 kg de farine et dérivés, 43 kg de fruits secs, 35 kg de préparations sucrantes, 30 kg de thé et café, 43 oeufs de consommation et 43 kg de divers autres produits alimentaires.

À noter également qu’en commissions provinciales, les brigades de l’ONSSA ont réalisé en contrôle permanent 271 sorties sur terrain, durant lesquelles elles ont pu passer au crible quelque 1.198 points de vente différents et des unités de production et de restauration collective.

Les 3.442 actes de contrôles réalisés à cette occasion ont permis de passer au peigne fin 2.382 tonnes de divers produits alimentaires, donnant lieu à l’établissement de 38 procès-verbaux de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses, un procès-verbal de constatations directes d’infractions et 1.248 actions de sensibilisation en matière de production, de transformation, d’entreposage et de transport de produits alimentaires, d’étiquetage et du respect des conditions d’hygiène de préparation.