LES BLOGS
03/12/2015 06h:38 CET | Actualisé 03/12/2016 06h:12 CET

10 choses que font les parents de jeunes enfants en culpabilisant

PSYCHOLOGIE - Les enfants ne le savent peut-être pas, mais avant de devenir leurs géniteurs, leurs parents ont eu une vie. Pour tous ceux qui l'auraient oublié, voici 10 choses que font les parents de jeunes enfants en culpabilisant.

Tetra Images - Jessica Peterson via Getty Images

Comme le chantaient si bien Harry Belafonte et Marlo Thomas en 1974, "Parents are people": les parents sont des personnes... comme les autres!

Les enfants ne le savent peut-être pas, mais avant de devenir leurs géniteurs, leurs parents ont eu une vie, et cette vie jaillit parfois par surprise au coeur de leurs obligations familiales.

Pour tous ceux qui l'auraient oublié, voici une liste de 10 choses que font les parents de jeunes enfants en culpabilisant:

1. Prêter leur smartphone à leur enfant au restaurant pour pouvoir dîner tranquillement, tout en leur répétant à longueur de journée qu'il faut savoir déconnecter des écrans.

2. Ne pas accompagner leur enfant en sortie scolaire et, à la place, prendre un café en terrasse, parce qu'honnêtement, tenter de mettre une classe de maternelle en maillot de bain à la piscine relève du supplice.

3. Commander un menu enfant dans un fast-food tout en sachant que c'est: trop gras, trop salé, trop sucré.

4. Faire du chantage à la "tu seras privé(e) de tablette", bien que leurs principes d'éducation bienveillante leur interdisent ce type de pratique.

5. Déguster un menu gourmet pendant que les enfants mangent des croquettes, allez, soyons fous, agrémentées d'un peu de ketchup.

6. Prendre un jour de congé enfant malade et apprécier de sécher le boulot (que celui qui ne l'a jamais fait me jette la première pierre).

7. S'inquiéter des devoirs la veille de la rentrée, après avoir consciencieusement repoussé chaque jour la date limite.

8. N'écouter que d'une oreille leur enfant raconter sa journée en consultant leur compte Facebook, au cas où ils rateraient une information d'une importance capitale.

9. Rester au lit le dimanche matin en entendant le générique lointain des dessins animés, et Dieu créa la télé.

10. Prendre deux comprimés de Panadol en préparant le déjeuner un lendemain de fête, en se jurant qu'on ne les y reprendra plus.

Le tout sous le regard bienveillant de leurs enfants, qui leur pardonnent bien souvent... d'être restés de sales gosses!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Galerie photo Les conseils que les parents n'en peuvent plus d'entendre Voyez les images