ALGÉRIE
16/05/2015 02h:58 CET | Actualisé 16/05/2015 05h:27 CET

Le film les "derniers mots" de Tahar Ouettar de Mohamed Zaoui ne viendra-t-il pas à Oran?

Le journaliste et réalisateur Mohamed Zaoui, s'est alarmé vendredi, dans un post publié sur sa page Facebook, d'une "tentative en cours" d'exclure son film documentaire, "Akher Kalam" (Derniers mots) réalisé au cours des derniers mois de la vie du grand écrivain arabophone, Tahar Ouettar, de participation au Festival d’Oran du film arabe (FOFA) qui doit débuter le 3 juin prochain.

"J'ai entendu dire que le film que j'ai réalisé sur le romancier défunt Tahar Ouettar ne sera pas programmé et ne sera pas inclus dans la compétition des films documentaires du Festival d’Oran du film arabe (FOFA) sous l'argument que la date de réalisation du film ne le permettrait pas" a indiqué que le réalisateur qui s'étonne de cet argument.

"La date du film est mentionnée dans le générique", c'est 2015. "C'est un film nouveau dont j'ai terminé la réalisation et la production, le montage et le mixage cette année" précise-t-il.

Le réalisateur est d'autant plus surpris que dit-il, il y a encore quelques semaines le commissaire du Festival, Brahim Seddiki " me disait son grand enthousiasme de voir le film projeté et représenter l'Algérie dans la compétition. Et voilà que j'apprends qu'il y en a qui ne veulent pas de mon film au Festival"

Le commissaire du Festival lui a de nouveau redit, vendredi, qu'il serait honoré de le voir participer au Festival où un colloque sur le "roman et le cinéma" est prévu. Mais pour le réalisateur, ce serait un non-sens de participer à ce colloque tout en étant empêché d'être dans la compétition officielle. Il attend une réponse définitive des organisateurs sur ce sujet.

Une icône de la littérature algérienne

Mohamed Zaoui a été primé plusieurs fois au niveau international pour son film "Retour à Moutluc" qui suit le retour du militant indépendantiste Mustapha Boudina, 50 ans après, à la prison de Lyon où il était détenu dans le quartier des condamnés à mort.

Mohamed Zaoui avoue ne pas comprendre que l’on puisse vouloir exclure "un film sur l'écrivain Tahar Ouettar, cette grande icone de la littérature algérienne".

Son film Retour à Montluc" a été distingué à deux reprises en Algérie comme Meilleur film documentaire à Alger, à l'occasion des 4èmes journées cinématographiques d'Alger en novembre 2013 et au festival du cinéma de Mostaganem en décembre 2013.

Au plan international, Retour à Montluc", a obtenu le "Poignard d'or" au Festival international du film de Mascate (Sultanat d’Oman). Il a été classé parmi les trois meilleurs films documentaires au 9e Festival international du film documentaire Al Jazeera, organisé au mois d’avril 2013 à Doha (Qatar).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.