ALGÉRIE
28/08/2014 03h:35 CET | Actualisé 29/08/2014 06h:55 CET

Mystère du vol MH370 de la Malaysia Airlines: quelque part sur le "7ème arc de cercle"

afp

Le vol MH370 de Malaysia Airlines disparu en mars pourrait pourrait avoir fait cap sur le sud, à l'opposé de son plan de vol, plus tôt qu'estimé, ce qui modifie marginalement la zone de recherches, a annoncé jeudi l'Australie.

Ces conclusions résultent d'un "nouvel affinement" de l'examen des données stallitaires réalisé par les enquêteurs en vue de localiser l'épave du Boeing, volatilisé le 8 mars avec 239 personnes à son bord peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin.

L'avion a changé radicalement de plan de vol, virant vers l'ouest, puis le sud. Aucune trace de l'appareil n'a été retrouvée depuis malgré de vastes recherches aériennes et sous-marines menées dans l'océan Indien au large des côtes occidentales de l'Australie.

"Le périmètre de recherches reste le même mais certaines informations nouvelles suggèrent que des zones situées un peu plus au sud -- à l'intérieur de la zone de recherches, mais un peu plus au sud -- sont particulièrement intéressantes et prioritaires", a indiqué le vice-Premier ministre australien Warren Truss.

Ses déclarations coïncident avec la signature à Canberra d'un mémorandum entre l'Australie et la Malaisie concernant l'organisation de la prochaine phase de recherches sous-marines qui doivent démarrer dans les toutes prochaines semaines. Un périmètre de 60.000 kilomètres carrés a été circonscrit.

Selon Warren Truss, les spécialistes restent convaincus que l'avion, à court de carburant, s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien quelque part sur le "7ème arc de cercle" défini à partir de ses positions reçues automatiquement par les satellites.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.