LES BLOGS
30/10/2015 09h:00 CET | Actualisé 30/10/2016 06h:12 CET

Zones enclavées: Le don de soi contre la fatalité

El Baraka Angels

SOLIDARITÉ - Le don de soi, ou plus exactement le rendu par reconnaissance de ce que l'on obtient tous les jours est une bénédiction, voire une nécessité lorsque l'on y réfléchit un peu, et que l'on y goûte.

Notre vie ne tient qu'à un fil, et il ne tient qu'à nous de faire en sorte qu'il soit ténu ou solide. Il est ainsi plus réconfortant, aussi souvent que possible, de sentir que nous permettons à ce passage sur terre de s'imprégner d'amour, de pensées positives, et d'altruisme sincère.

Nous avons la chance de pouvoir tourner la tête et de voir comment être utile. Nous avons la chance d'avoir autour de nous plusieurs causes à défendre, à rallier, à embrasser.

Cette année, avec El Baraka Angels, nous avons décidé d'être encore plus chanceux, et de permettre à un maximum de nos amis de réconforter pendant quelques semaines plusieurs milliers de personnes vivant en zones montagneuses, dans les provinces d'Ifrane et d'Azilal.

LIRE AUSSI:Atfal El Jibal, 2 millions d'enfants oubliés

Nous vous invitons humblement et chaleureusement à rejoindre cette belle chaîne humanitaire, qui va bientôt clôre ces 3 ans d'existence avec près de 50.000 personnes réconfortées, 5 écoles rénovées, une ancienne école abandonnée transformée en centre socio-éducatif pour enfants, un terrain multi-sport mis à disposition de plusieurs centaines d'enfants, et bientôt des premières activités génératrices de revenus.

L'hiver a commencé, et comme chaque année, il sera rude.

Réconforter 1.500 familles est une toute petite goutte d'eau dans l'océan des difficultés de ces populations, mais une immense vague d'espoir qui ruissèle de bonheur, et prend de plus en plus d'ampleur, grâce à nous tous.

Nous ne pouvons être indifférents!

Galerie photoLes 20 pays les plus pauvres selon le FMI Voyez les images

LIRE AUSSI:Je pense à l'autre donc je suis (BLOG)