LES BLOGS
01/06/2015 14h:24 CET | Actualisé 01/06/2016 06h:12 CET

"Winou el petrole" : Entre manipulation et mensonges

2015-05-30-1433029312-61107-PETROLE.jpg

Depuis maintenant plusieurs semaines, une campagne de désinformation appelée "Winou el pétrole" sème le trouble dans l'esprit d'une partie des tunisiens. Celle-ci n'est en fait qu'une nouvelle manipulation politique de bas étage instiguée par une opposition fragile et à bout de souffle qui ne vit que grâce au mensonge et à la division du peuple.

Pour ceux qui en doutent toujours, la Tunisie n'est guère un grand producteur de pétrole, bien au contraire. La production nationale ne cesse de chuter d'année en année, et les permis d'exploitation sont de plus en plus compliqués à obtenir. A titre de comparaison, la Tunisie ne produit qu'entre 1 à 4% de ce que produit l'Algérie et environ 0,5% de la production de la Russie. Par ailleurs, l'Etat tunisien aillant fait le choix de ne pas miser sur l'économie pétrolière, ce sont des partenaires étrangers qui explorent le sol tunisien à la recherche d'or noir. Ce n'est donc qu'à la découverte de puits de pétrole que l'Etat bénéficie à hauteur de 60% des revenus de la production.

Toujours sceptique ? La situation met en évidence le fait que certains partis politiques, au pouvoir il y a encore quelques années, sont à l'origine de cette campagne malintentionnée et essayent de créer un nouveau mouvement de contestation pour déstabiliser le pouvoir en place. La question est alors de savoir pourquoi n'ont-ils pas su réagir et communiquer sur cette affaire à l'époque ? Pourquoi avoir attendu cette période relativement calme où l'essoufflement de l'opposition se faisait ressentir pour créer cette supercherie ?

De plus, le peuple est malheureusement le grand perdant dans cette histoire. Combien sont-ils à avoir cru à cette sornette digne d'un poisson d'avril ou d'un conte de fée ? Combien sont-ils à avoir fait confiance à ces politiques qui n'ont d'autre qu'un carriérisme affiché comme objectif ? Combien sont-ils à s'être détourné des véritables préoccupations de la société civile auxquels sont confrontés les tunisiens pour en être amené à exploiter à ce mythe ? Alors que la Tunisie est en train d'effectuer une évolution importante dans sa coopération avec les Etats-Unis, l'OTAN et l'UE, il aurait été beaucoup plus judicieux de demander au gouvernement plus de précisions sur ces accords qui, à première vue, sont une aubaine pour notre pays dans la situation que l'on connait mais qui pourraient s'avérer être une nouvelle épine qu'on se plante dans le pied. A titre d'exemple, il faudrait s'assurer que nos entreprises tunisiennes soient prêtes pour le marché de libre-échange avec l'Union Européenne et qu'elles ne se fassent pas engloutir par le rouleau compresseur économique européen.

Nos concitoyens doivent se poser les bonnes questions, la demande de plus de transparence dans le domaine pétrolier est une chose, les accusations de corruptions non fondées en sont une autre. Ces dernières ne contribueront qu'à faire fuir nos quelques partenaires étrangers dans ce domaine.

Galerie photoTunisie: L'année 2014 en photos Voyez les images

LIRE AUSSI:Multiplication des mouvements sociaux en Tunisie, les autorités font la sourde-oreille

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.