LES BLOGS
04/03/2018 06h:46 CET | Actualisé 04/03/2018 06h:54 CET

Pourquoi Trump ne durera pas deux ans à la Maison Blanche ...

Kevin Lamarque / Reuters

Un quart des psychologues du monde se trouvent aux Etats-Unis, où la psychologie a progressé en 100 ans plus que la médecine en 500 ans. Les meilleurs et les plus brillants de ses psychologues sont employés par les principales agences de renseignement américaines. Je dois bien le savoir car en 1986, fraîchement diplômé d'un doctorat en psychologie organisationnelle, avec une spécialisation en diversité culturelle, la CIA a tenté de me recruter, compte tenu de ma connaissance des cultures arabes, françaises et nord-africaines.

J'ai réfléchi et, après avoir été interrogé, j'ai appelé la CIA pour leur dire que je n'étais pas intéressé. Mes principes ne pouvaient pas correspondre avec la réputation négative que la CIA avait cette année-là. Mais ceci est une autre histoire.

En tant que psychologue organisationnel et clinicien ayant étudié le comportement humain dans toute sa complexité durant les 40 dernières années, je rejoins maintenant mes collègues, 1800 psychologues américains qui avaient pétitionné pour la démission de ce président en train d'humilier l'Amérique. Mille huit cent psychologues ne peuvent pas tous avoir tort. Ils savent reconnaitre un comportement auto-destructeur quand ils en voient un.

Les gens en difficulté sont "notre affaire". C'est notre métier, notre vocation et notre devoir de signaler un comportement malsain et, notamment, d'alerter l'opinion publique quand une personne est une menace pour elle-même et pour les autres.

Les psychologues à la CIA établissent quotidiennement et sans relâche les profils comportementaux de "mauvais leaders" à travers le monde. En fait, j'ai moi-même enseigné un cours universitaire sur le mauvais leadership de Hitler, Jim Jones, Stalin, Saddam Hussein, pour n'en citer que quelques-uns.

Un profil psychologique soigneusement élaboré de Saddam Hussein, à titre d'exemple, se focalise sur l'analyse de ses comportements passés pour prédire se comportements futurs. Les psychologues ont précisément prédit que la paranoïa de Saddam, accouplé à son sentiment d'invincibilité et sa confiance excessive, comme Hitler, le poussera à sous-estimer la détermination des Etats-Unis de le chasser du Koweït et de le déchoir. Fait intéressant, après avoir été attrapé, il a dit: "Quand les Etats-Unis ont menacé d'attaquer l'Irak, j'ai cru qu'ils bluffaient".

J'ai modestement contribué en 1991 à entraîner 300 commandants de la marine américaine à gérer une main-d'oeuvre multiculturelle, leur donnant les compétences nécessaires pour travailler avec un personnel militaire issu de 21 nations.

Qui est le mieux placé pour comprendre la psychologie, le comportement humain et les processus mentaux que les psychologues américains, pionniers dans l'art et la science d'évaluer la personnalité, d'analyser le comportement, le profilage et de prédire les comportements futurs ?

Les psychologues s'occupent de ce qui est approprié ou non dans la manière de traiter les autres, diriger les masses et guérir l'esprit. Grâce à une science rigoureuse, un esprit rationnel, discipliné et le mot, ils peuvent prédire le comportement de nations entières.

Exemple: l'Algérie, mon pays natal. La CIA a prédit une explosion de sa société dans les 10 ans à venir en se basant sur des facteurs prédictifs comme la colère intériorisée du peuple, des jeunes pour la plupart, contre leur gouvernement, la répression violente de cette colère par les autorités, les entraves aux libertés, le désespoir des cadres et l'impuissance des pauvres. Combien de temps peuvent-ils continuer à asservir le peuple algérien ? N'ont-ils rien appris des 10 années de guerre civile sanglante qui a fait 250.000 morts ?

Ce que ce leader ne comprend pas...

"Un comportement ne se produit pas dans le vide", dit B.F. Skinner, le père du behaviorisme aux États-Unis. Trump dans son ensemble illustre cette citation.

La majorité des psychologues conviennent que Trump montre des signes d'un trouble de la personnalité narcissique maligne, axé sur "ma manière ou rien", un raisonnement apparenté à un enfant égoïste de 11 ans, qui agit sans trop réfléchir aux conséquences de ses actes.

Un leader qui ne peut admettre son erreur ne peut pas diriger cette grande nation qui est la nôtre, alors que de bons présidents avant lui ont su comment se comporter avec les gens selon leurs aptitudes et leurs personnalités. La diversité culturelle, un de mes domaines d'expertise, est là pour rester et c'est la principale raison pour laquelle les Etats-Unis dominent le monde en matière de gestion des personnes et de ressources diverses.

Trump ne valorise pas la diversité. Il a tout chamboulé. Il ment, il menace les gens, vire ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Est-ce une manière de diriger une grande nation fondée sur des idéaux démocratiques ? Je suis un étranger qui observe, un immigré qui, durant les 40 dernières années, a vu et admiré des présidents de ce pays ayant accompli des miracles pour leur peuple.

Trump n'est ni Obama ni Clinton. J'ai vu 6 présidents charismatiques qui n'utilisent rien d'autre que leurs compétences interpersonnelles, leurs réflexions et critiques réfléchies, leur patience et leur leadership participatif et non dictatorial pour faire avancer le pays vers la prospérité. Trump n'a aucune de ces compétences.

Trouble de la personnalité narcissique maligne ... détails...

John Gartner, un célèbre psychiatre américain, a récemment publié avec d'autres psychiatres un livre sur Trump et révélé les différents aspects du trouble affectant les capacités de Trump à diriger ce pays.

Les psychiatres et les psychologues sont liés par ce qu'on appelle dans nos deux professions respectives: le "devoir de prévenir". Quand une personne est une menace pour elle-même et/ou pour les autres, ils doivent alerter à son propos.

Trump est une menace pour ce grand pays. John Garter a lancé une pétition signée par 38.000 psychiatres pour le destituer de son poste de président, pour être inapte pour ce job. Une pétition similaire appelant à sa démission a été signée par 18.000 psychologues. En parallèle, un membre du congrès américain tente de faire adopter un projet de loi permettant de soumettre Trump à une série de tests sur ses compétences de diriger ce pays.

Rep. Al Green tente également de faire passer au Congrès des articles de destitution contre Trump. Un autre membre du Congrès essaie de faire voter par cette institution un projet de loi visant à faire du Congrès américain le seul organe autorisé à utiliser des armes nucléaires. "C'est le cas psychiatrique le plus urgent dans l'histoire des Etats-Unis", s'alarmait John Gartner, rajoutant: "Je ne veux pas à voir à expliquer à mes petits-enfants, un jour, pourquoi je n'ai rien fait pour alarmer le monde que ce président est mentalement malade".

Ne souhaitez-vous pas que les psychiatres allemands aient averti le monde qu'Hitler était malade mentalement? Ils auraient évité d'avoir 50 millions de morts sur leur conscience.

Ma prédiction ...

Prédire un comportement est un des tâches que les psychologues américains font très bien, bien qu'aucun psychologue ne peut prédire un comportement avec une certitude à 100% car la nature humaine est si complexe.

Ma prédiction est que Trump ne durera pas 2 années dans son bureau de président. Il est son propre pire ennemi. Ses propres mots, ses propres actions vont causer sa perte.

Ayant enseigné le leadership pendant des années à des étudiants du premier cycle et à des doctorants, j'ai constaté cette erreur commune de croire que le leadership s'applique de la même manière au monde des affaires qu'à la politique. Aucune chance ! Plusieurs études ont démontré cette erreur. La gestion d'une entreprise et la gestion de la politique ont des dénominateurs communs mais la politique est un jeu bien différent, faisant appel au tact, à la diplomatie, à un véritable intérêt à servir le peuple ... etc.

Beaucoup de ceux ayant voté pour Trump disaient: "c'est un homme d'affaires, il va conduire le pays vers la prospérité comme un homme d'affaires le fait". C'est faux ! Ce qu'ils ne réalisent pas, c'est que le leadership est plus qu'un métier d'homme d'affaires et que le leadership des entreprises ne se transfère pas à la politique. Le leadership d'une grande nation exige le recours au tact, à la diplomatie en sachant comment se comporter avec son entourage selon les personnalités de chacun.

Créer des alliances exige, non du courage, mais de comprendre ce qui est nécessaire pour motiver les adeptes, les faire avancer afin qu'ils puissent partager votre manière de faire. La littérature sur le leadership nomme ceci le "charisme", c'est-à-dire la capacité d'un leader, comme John Kennedy ou Barack Obama, à amorcer un degré de sentiment positif chez ses adeptes, qui feront n'importe quoi pour lui.

Motiver les autres commence par la sympathie et la similarité. Même les leaders négatifs comptent sur la similarité. Toutefois, la leur est basée sur la création de la peur, un sentiment d'urgence ou d'un ennemi commun, pour pousser leurs adeptes à partager leurs visions. Les mauvais leaders comme Trump créent des émotions négatives pour se débarrasser d'une menace. Contrairement aux bons leaders, qui créent des émotions positives chez leurs adeptes pour construire de la solidarité et de la force chez eux, et faire progresser le pays.

Le peuple américain est très intelligent pour Trump. Le pays a de bons professeurs. Abraham Lincoln a compris la dynamique d'un leadership efficace mieux que tout autre président. "Si vous voulez connaître le caractère d'un homme, donnez-lui le pouvoir".

Les psychologues ont appris à travers leurs études rigoureuses que la vraie personnalité d'un homme se manifeste sous le stress. Les hommes puissants compensent ce stress en utilisant leur pouvoir légitime. Dans une culture totalitaire, il serait déposé ou assassiné.

Tout comme Hitler, Trump a été élu démocratiquement. Le peuple américain a horreur de l'usage du "putsch" pour destituer leurs chefs, une manière non civilisée de lui signifier qu'il est inapte à la direction. Mais nous payons le prix de nos méthodes démocratiques, de notre patience envers les dirigeants médiocres.

Pour paraphraser Lincoln, vous ne pouvez pas insulter l'intelligence d'un peuple pour toujours. Il tombera bientôt de son piedestal. Écoutez-moi bien ! La science psychologique est au travail, au service de la prédiction du comportement humain. Et les psychologues américains n'ont aucun concurrent dans ce domaine.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.